24/10/2020 11:25
Le protestantisme et le catholicisme sont les deux religions pratiquées dans le district de Muong Nhé. La liberté de culte des ethnies minoritaires est toujours au cœur des préoccupations des autorités locales.
>>À Muong Nhé, tout le monde se bat contre la pauvreté
>>Muong Nhé en pleine métamorphose
>>La réussite économique exemplaire de Po Dân Sinh

Messe protestante dans le hameau de Xi Ma 2, district de Muong Nhé, province de Diên Biên (Nord).

Vers 08h00 le 23 septembre 2020, le hameau de Xi Ma 2 de la commune de Chung Chai, district de Muong Nhé, est beaucoup plus animé qu’à l’ordinaire. Malgré le crachin matinal, dans leurs costumes traditionnels, une trentaine de protestants d’ethnie H’mông de tous âges se ruent vers le temple du hameau. Le prédicateur du protestantisme du Nord, une secte de l’Église chrétienne évangélique, Giàng Hông Sinh, préside la messe.

À cause de la pandémie de COVID-19, les fidèles respectent l’espacement, utilisent du gel antibactérien. Tout le monde manifeste une grande joie en écoutant les commandements de Jésus Christ. La cérémonie se termine à 10h00 après les prières et les chants des fidèles. Les protestants viennent au temple trois fois par semaine. Les adeptes sont principalement des migrants venus de provinces voisines de Diên Biên.

Le prédicateur du protestantisme du Nord, Giàng Hông Sinh, lors d’une messe.

"La plupart des pratiquants de Xi Ma 2 sont des paysans, qui s’entraident les uns les autres afin d’éradiquer la pauvreté", confie Giàng Hông Sinh. "Notre croyance religieuse est soutenue par les autorités locales. Nous suivons les instructions de la Bible pour organiser des activités de bénévolat. Les familles des personnes handicapées, les femmes et les enfants sont parmi les priorités des programmes communautaires de soutien", affirme Vua A Nhia, 41 ans, du hameau de Xi Ma 2.

Sung A Cua, un protestant de 40 ans du hameau de Xi Ma 2.

"Nous nous entraidons en cas de besoin, notamment les pauvres et les malades. C’est un commandement qui nous est donné par Dieu", déclare Sung A Cua, 40 ans, du hameau de Xi Ma 2. De plus, grâce aux investissements du Parti et de l’État en faveur des ethnies minoritaires, le taux de pauvreté de la commune de Chung Chai ne cesse de baisser, informe Po Xè Chu, secrétaire du Comité du Parti communiste vietnamien de ladite commune.

Classes de formation évangélique

Quittant Chung Chai, nous nous dirigeons vers la commune de Nâm Kè,  lieu de tensions entre fin avril et début mai 2011, où les H’mông s’étaient ressemblés pour faire pression sur l’administration locale en exigeant de leur accorder des terrains pour créer un "royaume H’mông".

Le siège du Comité populaire de la commune de Nâm Kè.

Sur le chemin asphalté menant à la commune de Nâm Kè, de nombreuses nouvelles maisons ont été construites. De loin, on aperçoit le siège du Comité populaire, un bâtiment de trois étages flambant neuf. Là, nous avons rencontré Giàng A Du, d’ethnie H’mông, responsable du groupe des protestants de l’Église de la fraternité chrétienne du Vietnam (Christian Fellowship Church of Vietnam) du hameau de Huôi Khon 1.

D’après lui, il est facile d’ouvrir des cours de théologie évangélique. Les fidèles ont l’occasion de participer à l’administration locale, ainsi qu’aux organisations sociopolitiques et syndicales. "Actuellement, 10 à 20 des  58 familles de ce hameau sont considérées comme +aisées+. Ce sont des modèles de réussite économique qui encouragent les villageois à faire de même", confirme Giàng A Du.

À présent, les 11 hameaux de la commune disposent d’un accès à l’eau courante, insiste Già A Ly, président du Comité populaire de la commune. Enfin, avec l’aide des villageois, les autorités locales ont réussi, ces derniers temps, à lutter contre l’immigration illégale et les activités sécessionnistes pour assurer la sécurité le long de la frontière avec le Laos, conclut-il.

Selon de récentes statistiques, près de 20.500 adeptes religieux habitent les 70 hameaux, dans neuf des 11 communes du district de Muong Nhé de la province de Diên Biên (Nord). On y compte au total 88 lieux de culte. Et six des dix ethnies de Muong Nhé pratiquent une religion : les Kinh, H’mông, San Chi, Dao, Hà Nhi et Xa Phang. Le protestantisme compte plus de 20.200 adeptes à Muong Nhé avec sept sectes, et le catholicisme plus de 250.

Texte et photos : Nguyên Tùng/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Dà Nang, Quang Nam et Thua Thiên-Huê s'associent pour le touristique Le Service du tourisme de la ville de Dà Nang a collaboré avec les Départements du tourisme, les Associations du tourisme et les entreprises des provinces de Quang Nam et de Thua Thiên-Huê pour lancer mercredi 25 novembre le programme de relance touristique "Trois localités - Une destination avec de nombreuses expériences".