19/03/2018 23:35
La visite officielle du 11 au 18 mars en Nouvelle-Zélande et en Australie du Premier ministre (PM) vietnamien Nguyên Xuân Phuc a été un très beau succès à plusieurs égards. Précisions.
>>Le PM vietnamien termine sa visite officielle en Nouvelle-Zélande et en Australie
>>Vietnam et Australie signent un mémorandum dans la formation
>>La presse australienne couvre la visite officielle du PM Nguyên Xuân Phuc

Le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc (gauche) et son homologue australien Malcolm Turnbull lors de la signature de la Déclaration commune, le15 mars à Canberra. Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

La visite a marqué une étape importante, portant la relation entre le Vietnam et l’Australie et la Nouvelle-Zélande à une nouvelle hauteur, a déclaré à la presse le vice-ministre des Affaires étrangères, Nguyên Quôc Dung. Le Vietnam et l’Australie ont décidé d’élever leur relation de partenariat intégral, annoncée en 2009, au niveau d’un partenariat stratégique, validé par la déclaration commune signé par le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc et son homologue australien Malcolm Turnbull.

Avec l’établissement du 12e partenariat stratégique avec l’Australie, le Vietnam a progressivement perfectionné son cadre de coopération avec des partenaires clés sur tous les continents, contribuant à affirmer son rôle et sa posposition dans la région et le monde, a indiqué Nguyên Quôc Dung.

Le Vietnam et la Nouvelle-Zélande ont à travers cette visite renforcé davantage la compréhension de leur relation de partenariat intégral, affirmé leur volonté et avancé un itinéraire concret vers l’établissement d’un partenariat stratégique dans un proche avenir, a-t-il poursuivi. Cette tournée a jeté des bases importantes pour explorer les potentalités et promovoir la connexion entre l’économie vietnamienne et les économies australienne et néo-zélandaise, et a apporté des opportunités sustantielles et avantages tangibles, au profit des localités et entreprises, a fait valoir le vice-ministre.

Un nouveau jalon des relations bilatérales

Douze documents et accords de coopération ont été signés en Nouvelle-Zélande et le double en Australie lors de cette tournée, marquée également par l’organisation réussie des forums des entreprises Vietnam - Nouvelle-Zélande et Vietnam - Australie avec la participation respective de plus de 300 et de plus de 400 entreprises.

Cette tournée a permi une percée importante dans les échanges entre le peuple vietnamien et les peuples néo-zélandais et australien, par les liens spéciaux qui les unissent dans les domaines de l’éducation, du tourisme, du travail comme par la présence nombreuse des Vietnamiens résidant dans ces deux pays, a-t-il ajouté.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (debout) prend la parole au Forum des affaires Vietnam - Nouvelle-Zélande, le 13 mars à Auckland.
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a participé au Sommet spécial ASEAN - Australie, le premier du genre organisé en Australie, et a été un des quatre dirigeants de l’ASEAN invités à prononcer un discours à la réunion restreinte.

Le chef du gouvernement vietnamien s’est exprimé sur les orientations majeures du partenariat stratégique ASEAN - Australie, avec deux grandes priorités : renforcer la coopération économique et assurer la paix et la sécurité dans la région, a précisé le vice-ministre Nguyên Quôc Dung.

La participation active et la contribution active de la délégation vietnamienne à ce sommet ont été reconnues tant par l’Australie que les pays membres de l’ASEAN, et ont en même temps contribué à renforcer les belles relations entre le Vietnam et l’Australie, a-t-il conclu.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.