01/10/2019 09:57
Un système photovoltaïque d’une puissance de 8,25 kWp a été installé à l’école primaire Vo Thi Sau dans l’arrondissement de Hai Châu, ville de Dà Nang (Centre), grâce à un projet soutenu par l’Union européenne (UE).

>>Ouverture d’une exposition internationale sur l'énergie solaire à Hanoï
>>Le bambou et l’énergie solaire en faveur d’un tourisme durable
 

Un système d'énergie solaire sur le toit d'un bâtiment à Dà Nang.
Photo: VNA/CVN


Une cérémonie marquant cet événement a eu lieu vendredi 27 septembre dans l’école primaire Vo Thi Sau.

Le projet de développement de l’énergie solaire à Dà Nang, soutenu par l’Union européenne, a permis de nombreuses activités dans la plus grande ville du Centre. Outre l’école primaire Vo Thi Sau, d’autres systèmes photovoltaïques, d’une puissance de 8,25 kWp chacun, ont été installés à titre expérimental dans trois autres bâtiments publics que sont l’hôpital de cancérologie de Dà Nang, l’hôpital général de Dà Nang et le collège Hoàng Diêu. Des systèmes similaires, d’une puissance de 2,75 kWp chacun, ont également été installés en faveur de six familles locales. Ces systèmes contribueront à diminuer les émissions de gaz à effet de serre de 34,96 tonnes de CO2 chaque année.

Thai Ba Canh, directeur du Service des sciences et des technologies de la ville de Dà Nang, a indiqué que le système d’énergie solaire installé à l’école primaire Vo Thi Sau permettrait d’économiser l’énergie et aiderait les élèves et les enseignants de cet établissement à mieux comprendre les avantages de l’énergie solaire.

Thai Ba Canh a également souligné que l’installation d’un système photovoltaïque à l’école primaire Vo Thi Sau avait marqué un jalon important, reconnaissant les efforts communs de la Délégation de l’Union européenne au Vietnam et de la ville de Dà Nang pour atténuer les conséquences des changements climatiques.

Selon le directeur du Service municipal des sciences et des technologies, Dà Nang cherche à devenir une "Ville respectueuse de l’environnement". Elle s’efforce d’élaborer des politiques et des programmes d’action efficients afin de devenir une ville pionnière en termes de contributions à l’atténuation des conséquences des changements climatiques. Dans sa politique, Dà Nang accorde la priorité à la transition énergétique qui met l’accent sur le développement des énergies renouvelables, notamment l’énergie solaire.

Koen Duchateau, responsable du Développement et de la Coopération à la Délégation de l’Union européenne au Vietnam, a indiqué que selon des prévisions,  le secteur de l’énergie serait la principale source d’émission de gaz à effet de serre au Vietnam dans l’avenir. Les prévision montrent que les émissions de gaz à effet de serre au Vietnam pourraient tripler d’ici 2030, dont 80% provenant du secteur de l’énergie.

Le Vietnam doit faire face actuellement à des défis complexes en matière d’approvisionnement énergétique au service du développement durable, ainsi que de mobilisation de moyens financiers pour investir dans les infrastructures au service de production d’électricité, de limitation des émissions de CO2 dans le contexte de changement climatique.

Investir dans la production d’électricité à partir de l’énergie solaire contribuerait à la réduction des émissions de CO2 et à l’économie d’énergie. L’école primaire Vo Thi Sau est l’un des dix endroits sélectionnés pour une installation à titre expérimental de systèmes photovoltaïques dans le cadre du projet de développement de l’énergie solaire dans la ville de Dà Nang, soutenu par l’Union européenne. Vu le succès du projet, l’Union européenne souhaite appuyer les partages d’expériences et généraliser le projet dans d’autres villes vietnamiennes.

Le projet, d’un investissement de 447.000 dollars financé par l’Union européenne, vise à accroître l'accès à l'énergie propre, à sensibiliser les entreprises et les ménages à l'utilisation de  l'énergie solaire, à l’économie d'énergie et à la protection de l'environnement.

Ce projet sera un bon exemple pour les localités vietnamiennes afin de promouvoir l'utilisation massive des technologies de l’énergie renouvelable dans les bâtiments publics et les ménages.

La ville compte également de construire une ferme solaire de 4,4 MW sur 6,7 ha de l'enfouissement de Khanh Son, dans le district de Liên Chiêu, pour un coût de 5 millions d'USD. Elle pourrait fournir au réseau électrique de la ville 7,7 millions de kWh par an, en réduisant 5.000 tonnes d'émissions de carbone chaque année.

Dà Nang dispose d’un énorme potentiel en énergie renouvelable, avec 90 km de côtes, 2.000 heures de soleil par an et une vitesse du vent de 3 m par seconde.

Selon le Service municipal de l’industrie et du commerce, environ 30% de la population de la ville utilise l’énergie solaire pour ses chauffe-eaux, tandis que 20 hôtels 5 étoiles et villégiatures utilisent des systèmes de chauffage solaire.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Côn Dao figure parmi les endroits où l’eau est la plus bleue du monde Située dans la province méridionale de Bà Ria-Vung Tàu, l'île de Côn Dao est classée dans une liste mondiale des meilleurs endroits où les visiteurs peuvent profiter de l’eau bleue, selon le magazine Travel Leisure.