02/01/2021 15:46
2021 sera vraisemblablement marqué par une troisième vague épidémique de COVID-19 malgré les premières vaccinations contre les variantes du coronavirus chez l’homme. Au Vietnam, tout est bien sous contrôle grâce à une grande solidarité de la population contre cette pandémie.
>>Le Vietnam maintient sa tactique face à la nouvelle variante du coronavirus
>>Nikkei Asia loue les succès de Taïwan, du Vietnam et de Singapour dans la lutte contre le COVID-19

Le traçabilité à grande échelle : une mesure efficace appliquée au Vietnam.

Depuis la première vague, la vie de nombreux pays du monde se retrouve bouleversée alors que les Vietnamiens continuent eux de voyager, de travailler et de participer vivement à des activités sociales et économiques afin que le Vietnam remporte encore des victoires importantes pour son économie et la santé de ses citoyens.

Dès les premiers jours où le virus Corona a été découvert à Wuhan (Chine), l’administration sanitaire du Vietnam a très vite évalué la situation épidémique et a transmis ses avis au gouvernement sur les mesures à prendre pour la prévention et la lutte contre la propagation des infections. Immédiatement, un Comité de direction spéciale et à grande échelle a été fondé et dirigé par le vice-Premier ministre Vu Duc Dam, associé aux hauts responsables des ministères. Ainsi, l’administration devenait responsable de l’application stricte des directives du gouvernement, du Premier ministre et de la mise en œuvre des mesures sanitaires pour prévenir le COVID-19.

Des mesures drastiques

De nombreuses mesures drastiques ont été appliquées pour la première fois dans la prévention de cette pandémie telles que les restrictions de déplacement, l’isolement collectif de toutes les personnes revenant de l’étranger, la traçabilité des personnes dites F0-F1-F2-F3-F4 à grande échelle. Dans le même temps, une campagne anti-épidémie a été menée par les différentes agences du Ministère de la Santé et aussi entre le Ministère de la Santé et les ministères et localités concernés, en mobilisant ainsi un maximum de ressources unanimes. On peut dire que, jamais auparavant, le Comité national de direction de la lutte contre l’épidémie de COVID-19 et en particulier le ministère de la Santé n’avait promulgué autant de documents d’orientation, avec une fréquence aussi élevée.

2020 a été l’année de la crise sanitaire mondiale. Pour le système de santé du Vietnam, elle a été celle d’efforts excellents et inlassables. Bien que le pays dispose d’une économie en développement, le secteur de la santé du Vietnam s’est battu grâce à la solidarité et à la détermination du corps médical à tous les niveaux. Jamais auparavant le système de santé n’avait mobilisé autant de ressources humaines pour lutter contre une épidémie.

Des centaines de milliers d’agents de santé ont été des pionniers en travaillant avec enthousiasme au sein des foyers d’infection et des centres d’isolement à Hanoï, Dà Nang (Centre) et Hô Chi Minh-Ville pour soigner les patients touchés et détecter les cas d’infections bactériennes. Aux postes frontières et aux aéroports, ils étaient toujours présents pour veiller au contrôle de l’épidémie. Parmi eux, il y avait de nombreux bénévoles dont des étudiants en médecine très volontaires. Le Vietnam est parvenu à installer des laboratoires de test COVID-19 répondant aux normes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) afin de pouvoir tester des millions de personnes afin de prévenir la propagation de l’épidémie dans la communauté.

Des patients du COVID-19 annoncés guéris, à Hô Chi Minh-Ville.

Le point culminant du secteur de la santé vietnamien a été la guérison du pilote britannique, qui était le patient N°91 infecté par le COVID-19, après plus de 90 jours de traitement, en plus de citoyens chinois. Le processus de sauvetage du patient N°91 a été relayé par les médias étrangers comme une réussite.

Actif et responsable

Sur les cartes dédiées au COVID-19, le Vietnam est un point vert contrastant avec le rouge persistant d’autres pays de la région et du monde. Ce feu vert est le fruit de la détermination et de la force du secteur de la santé et du gouvernement dans la direction pour les campagnes de lutte contre l’épidémie.

Des réunions à tous les niveaux sur la prévention de l’épidémie de COVID-19 ont eu lieu quotidiennement. Les contenus liés au COVID-19 ont été intégrés dans des rapports sur la santé, l’économie et la société, afin d’augmenter la sensibilisation et la responsabilité des dirigeants locaux dans la lutte contre le coronavirus. À côté de cela, le Vietnam a également sanctionné celles et ceux qui ont manqué de sens des responsabilités en tant que fonctionnaire et dirigeant chargés d’empêcher la propagation du COVID-19 dans la communauté.

Bien que le secteur de la santé du Vietnam ne soit pas encore comparable à celui de nombreux pays avancés dans le monde, le Vietnam reste très actif dans le développement des technologies médicales telles que la fabrication en temps opportun de kits de test rapide COVID-19 ou de vaccin anti-virus Nano Covax, un produit testé sur l’homme et qui a déjà montré des résultats prometteurs.

Avec des mesures fortes et cohérentes du niveau central au niveau local, ainsi que la sensibilisation de la population, le Vietnam a réussi à empêcher l’épidémie de se propager dans la communauté, minimisant ainsi les dégâts matériels et humains causés par l’impact du COVID-19. De ce fait, les efforts du Vietnam sont très appréciés par les organisations mondiales de la santé, telles que l’OMS, pour son modèle de prévention des épidémies pris en exemple et appliqué ailleurs. Le succès du Vietnam a également été comparé par les agences de presse étrangères et les journaux prestigieux aux grandes victoires du Parti pendant les années de guerre de résistance aux envahisseurs étrangers.

À l’aube de 2021, le Vietnam doit encore faire face aux risques d’épidémies, celle du COVID-19 comme d’autres éventuelles. Toutefois, les Vietnamiens placent toute leur confiance dans leur système de santé en particulier et dans leur pays en général gagner cette guerre contre la maladie.

Texte et photos : Quang Châu/CVN



  
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre