27/05/2015 17:02
La vague de chaleur qui sévit depuis une semaine en Inde a tué plus de 1.100 personnes, ont indiqué mercredi 27 mai les autorités, et devrait persister dans les prochains jours.
>>Une vague de chaleur tue plus de 430 personnes
>>Plus de 150 décès liés à la vague de chaleur dans le Sud de l'Inde

Le Sud du pays est le plus touché et nombre de victimes se comptent parmi les ouvriers du BTP, les sans-abri et les personnes âgées dans l'impossibilité de rester à l'intérieur.


La vague de chaleur qui sévit depuis une semaine en Inde a tué plus de 1.100 personnes. Photo : AFP/VNA/CVN


À New Delhi, les prévisions anticipent le maintien de températures autour de 45°C jusqu'à la semaine prochaine, compliquant un peu plus la vie de milliers de personnes contraintes de vivre dehors.

"Les températures maximales ne vont pas baisser de façon substantielle. Mais une amélioration est attendue à partir du 2 juin avec l'arrivée anticipée de grosses pluies", a dit Brahma Prakash Yadav, de l'Indian Meteorological Department (IMD).

Les hôpitaux ont été placés en alerte pour traiter les victimes de coups de chaleur dans les États les plus touchés et les autorités recommandent de ne pas sortir et de boire abondamment.

Des centaines de personnes, essentiellement parmi les plus pauvres, meurent chaque été de la chaleur tandis que des dizaines de milliers d'autres souffrent des coupures d'électricité.

Dans l'État de l'Andhra Pradesh (Sud), le plus touché, près de 900 personnes sont mortes depuis le 18 mai et les autorités mettent en place des points de distribution d'eau.

Un petit répit pourrait cependant venir d'une baisse des températures dans les jours à venir, selon P. Tulsi Rani, un responsable de la gestion des catastrophes de l'État.

Dans l'État voisin du Telangana, où les températures ont atteint 48°C pendant le week-end, plus de 200 personnes sont mortes en une semaine.

Onze personnes sont décédées dans l'Orissa (Est) et 13 autres dans le Bengal occidental voisin.

À Gurgaon, ville satellite de New Delhi, les habitants souffrent de coupures d'électricité pouvant durer jusqu'à 10 heures par jour, les réseaux ne parvenant pas à faire face à la demande provenant des équipements de climatisation.

Le secteur électrique en Inde, troisième économie d'Asie, souffre d'un manque d'entretien des lignes électriques et d'un approvisionnement insuffisant.

La mousson est guettée avec anxiété en particulier par les agriculteurs. Elle est attendue en fin de mois dans le Kerala (Sud) mais prendra plusieurs semaines avant de toucher les plaines arides du Nord.
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Binh Thuân vise un tourisme durable En plus de déployer des mesures pour diversifier ses services touristiques, améliorer la qualité et promouvoir son image, la province de Binh Thuân (Centre) se concentre sur le renforcement de la coopération et de la connectivité dans le tourisme.