05/10/2018 14:31
>>Les présidents russe et turc vont discuter de la Syrie
>>La Russie et la Turquie réfléchissent à une opération antiterroriste en Syrie, selon Lavrov

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé jeudi 4 octobre que son pays maintiendrait une présence militaire en Syrie jusqu'à l'organisation d'élections dans ce pays. "Lorsque le peuple syrien organisera des élections, nous laisserons la Syrie à ses propriétaires", a-t-il affirmé au cours d'un forum à Istanbul. La Turquie a déployé des troupes dans le Nord de la Syrie et dans la province d'Idlib, suite à deux opérations militaires et à un accord passé avec la Russie et l'Iran, deux autres acteurs de premier plan en Syrie. Mercredi 3 octobre, le président russe Vladimir Poutine a appelé toutes les forces étrangères, y compris les troupes russes, à quitter la Syrie dès qu'une décision aura été prise à ce sujet par le gouvernement syrien. S'adressant fin septembre à l'Assemblée générale de l'ONU, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères syrien Walid Muallem a demandé un retrait immédiat et inconditionnel des troupes étrangères basées en Syrie. Concernant la candidature de la Turquie à l'UE, en suspens depuis plusieurs années, M. Erdogan a déclaré que son pays pourrait organiser un référendum à ce sujet. "Nous attendons notre admission dans l'UE depuis des décennies, et il n'y a toujours aucun résultat. Si l'UE continue sur cette voie, nous pourrions être amenés à demander aux 81 millions d'habitants de ce pays de décider ce qu'ils veulent pour la suite", a-t-il indiqué.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Thuân An, une paisible plage de Huê La ville de Huê est non seulement célèbre pour sa citadelle et ses tombeaux royaux, mais aussi pour ses longues plages sauvages. Rares sont ceux qui connaissent celle de Thuân An, dont l’atmosphère paisible ne laisse pourtant personne indifférent.