24/02/2019 04:10
Objets de culte, statues de personnalités et bustes sont les produits qui ont fait le prestige du village de Tông Xa, l’un des berceaux du métier traditionnel de fonderie de bronze au Vietnam.
>>Le numérique au secours des villages de métiers
>>La laque brille à Cat Dang
>>Phù Lang, des poteries qui ont de l’allure

Les produits de Tông Xa sont appréciés par leurs motifs décoratifs ingénieux. 

Le village de Tông Xa se situe dans la commune de Yên Xa, district de Y Yên, province de Nam Dinh (Nord). Les personnes âgées du village racontent que le métier du bronze existe à Tông Xa depuis 900 ans!

La tradition remonte à l’an 1118, lorsque le bonze Không Lô Minh Không (de son vrai nom Nguyên Tri Thành) s’est rendu à Tông Xa. Grâce à un terrain propice et à la concorde des villageois, il a décidé d’y séjourner et d’enseigner la fonderie aux locaux. Une fête est organisée tous les trois ans, le 2e mois du calendrier lunaire, pour rendre hommage à cet ancêtre pionnier de la fonderie de bronze et aux grands personnages, qui ont largement contribué au défrichement et à l’édification du village.

Les fondeurs de bronze de Tông Xa ont commencé par fabriquer des produits simples, au service du culte, comme brûle-parfums ou urnes pour brûler les calambacs. "Autrefois, toutes les étapes de la fonderie étaient faites à la main. Actuellement, les fondeurs utilisent des machines pour certaines parties du processus de fabrication", a informé Nguyên Huu Giap, villageois de Tông Xa.

Au fil du temps, la fonderie du bronze s’est développée, ce qui a modifié la physionomie du village. Les ateliers ont réussi à fabriquer des produits haut de gamme. La production se divise en trois catégories:  objets de culte, statues de personnalités et bustes. Grâce à ce métier, les villageois s’enrichissent. Les produits de Tông Xa sont également exportés à l’étranger.

Qualité des produits, fierté des fondeurs 

Les objets cultuels de Tông Xa sont toujours appréciés. Leurs détails ingénieux témoignent du talent des fondeurs. Les motifs décoratifs représentent des sujets traditionnels comme les quatre animaux sacrés (dragon, licorne, tortue et phénix) et des paysages de campagne. Parmi les statues de personnalités, celles du héro national Trân Hung Dao et du Président Hô Chi Minh sont deux œuvres renommées du village.

En outre, grâce aux mains habiles des artisans, les bustes expriment non seulement l’identité physique mais aussi l’âme et le style des personnages. "Ces derniers temps, notre village a connu un développement considérable parce que nous mettons l’accent sur la qualité de nos produits. Nous avons attiré de nombreux clients", a souligné Truong Thi Thuy, villageoise de Tông Xa.

Des artisans au village de Tông Xa. 

La fonderie implique plusieurs étapes minutieuses requérant efforts et sueurs des ouvriers. Chaque produit est le fruit d’un travail d’équipe. Les ouvriers doivent être prudents, patients et expérimentés pour assurer le succès de la fabrication. Ces dernières années, tandis que beaucoup d’autres métiers changeaient au rythme du développement technologique, plusieurs aspects du métier traditionnel de fonderie de bronze sont restés manuels.

Insuffler une âme à chaque produit

Lors de la première étape, les artisans créent des modèles en argile à partir de photos ou de dessins. Les modeleurs sont pour la plupart des diplômés d’écoles d’art. Chaque détail, chaque motif décoratif sur le modèle sont minutieusement mis en forme. "Pour n’importe quel modèle de statue, les artisans doivent y consacrer toute leur âme", a révélé Hà Huy Tuong, artisan de Tông Xa. 

La production des moules est également d’une grande complexité et nécessite du temps. Les moules sont en terre argileuse mélangée avec de la balle de riz. Cette matière composite est ensuite soigneusement pétrie pour en assurer la parfaite cohésion. Après la préparation des matières premières, les artisans créent les moules. Cette étape est confiée aux ouvriers chevronnés.

D’autres étapes comme la coulée du bronze en fusion dans le moule ou les finitions sont aussi réalisées soigneusement. Aujourd’hui, pour fabriquer des objets de grande dimension que l’on trouve dans les pagodes, les vestiges historiques ou les centres touristiques, la coordination entre les étapes est affinée, permettant de protéger et valoriser le prestige de la fonderie de bronze de Tông Xa. "La création des modèles et la coulée décident du succès des produits. J’exerce ce métier depuis dix ans et je l’aime vraiment", a insisté Hoàng Xuân Thu, artisan du village.

Tout au long de son histoire, la fonderie a connu des périodes difficiles. Mais grâce aux efforts de préservation, les artisans ont réussi à fabriquer des objets de grande renommée. Ces produits constituent la fierté des fondeurs du village et contribuent à affirmer les solides valeurs de la fonderie de Tông Xa. 
 
Texte et photos: Vân Anh/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Franconomics 2019 : entreprises, universités et localités se relient

Le yacht français Le Lapérouse en escale à Hô Chi Minh-Ville Le yacht cinq étoiles de la série Explorers, Le Lapérouse, battant papillon français, a jeté l’ancre à Hô Chi Minh-Ville et y restera amarré pendant plusieurs jours. Il s’agit de la première visite de ce navire touristique dans la mégapole du Sud.