26/05/2022 15:20
Le Vietnam s’évertue à diminuer les émissions de gaz (net zéro) en 2050. Pour ce faire, il est nécessaire de stimuler rapidement la transition énergétique vers des énergies renouvelables comme par exemple l’hydrogène.
>>Le Vietnam propose cinq mesures pour atteindre les objectifs net zéro
>>Le Vietnam promeut les énergies renouvelables pour son développement durable

L'éolienne permet de produire de l'hydrogène nécessitant pour la transition écologique du pays.
Photo : VNP/VNA/CVN

Le Vietnam a mis en place une feuille de route pour la mise en œuvre des objectifs de net zéro dans le cadre de la COP26 (26e Conférence des parties des Nations unies sur le changement climatique). Pour le pays, à côté de ce but, la transition de l’énergie fossile* vers l’énergie propre constitue l’occasion de restructurer l’économie de manière durable.

Le pays voit la transition énergétique comme à la fois une opportunité et un défi. D’une part, il faut suivre la tendance mondiale du passage de l’énergie fossile à l’énergie verte, afin de protéger l’environnement. D’autre part, il faut assurer la sécurité énergétique pour continuer à développer efficacement l’économie de façon verte et durable.

Récemment, la Banque asiatique de développement (ADB) travaille avec des partenaires régionaux et internationaux pour soutenir, étudier et piloter un mécanisme de transition énergétique (MTE ou Energy transition mechanism, ETM en anglais) évolutif. Cette stratégie ambitionne de mobiliser diverses sources financières pour accélérer la transition énergétique. Pour le Vietnam, il s’agit un nouveau mécanisme à appliquer dans l’avenir.

Hydrogène vert, solution d’avenir ?

Depuis quelques années, on parle de plus en plus de l’hydrogène comme solution à la crise écologique. Qu’est-ce que l’hydrogène ? L’hydrogène est d’abord le plus petit des atomes. Il est aussi l’élément chimique le plus répandu dans l’univers. L’hydrogène n’est pas une source d’énergie directe mais plutôt un vecteur énergétique. Il a donc plusieurs avantages, contrairement aux énergies fossiles. Même s’il en a beaucoup sur terre, il est toujours mélangé à d’autres éléments chimiques. On ne trouve pas d’hydrogène "seul". C’est pourquoi, afin d’avoir de l’hydrogène, il faut ainsi le produire, en le séparant des autres molécules.

L’hydrogène existe sous trois catégories : la première est l’hydrogène carboné ou l’hydrogène gris, le deuxième, l’hydrogène bas-carbone (hydrogène bleu ou jaune) et la troisième, celui renouvelable appelé hydrogène vert. Ce dernier est produit grâce à des éoliennes.

En octobre 2021, le Premier ministre a approuvé la Stratégie nationale sur la croissance verte pour la période de 2021-2030, vision 2050 dans laquelle est mise en avant la tâche du ministère de l’Industrie et du Commerce sur la recherche et la production de carburants à partir de l’hydrogène en profitant du système éolien au large des côtes du pays.

En Asie, le Japon et la République de Corée constituent deux pays déployant la même stratégie concernant la production et l’usage de l’hydrogène. Ils cherchent des partenaires pour coopérer dans ce domaine dont le Vietnam. Cela a ouvert des opportunités afin que le pays puisse travailler avec les investisseurs étrangers dans la transition des technologies.

Le représentant en chef  de l’Institut mondial de la croissance verte (GGGI) au Vietnam, Lee Jaeseung, estime que l’hydrogène représente de nombreux bienfaits qui peuvent donner des sources énergétiques durables, au prix abordable. Le Vietnam dispose de conditions favorables relatives à son réseau éolien offshore permettant la production de l’hydrogène vert.

L’hydrogène peut être utilisé pour créer des carburants pour les véhicules, pour les zones industrielles (ZI), pour la production industrielle… Il est cependant créé à partir d’une source d’électricité stable comme l’éolien ou le solaire.

Ainsi, afin de développer l’hydrogène vert, il est nécessaire de d’abord construire des ZI produisant et stockant des énergies renouvelables au service de la création de l’hydrogène verte.
 
L’énergie fossile est produite par des roches formée par la fossilisation d’espèces organiques mortes depuis plusieurs millions d’années. On y trouve en outre le charbon, le gaz naturel, ou encore le pétrole. Le fait que ces énergies nécessitent plusieurs millions d’années de formation signifie qu’elles sont limitées et non renouvelables.

My Anh/CVN


 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

La province de Bên Tre dispose d'un potentiel immense pour développer l’écotourisme La province de Bên Tre, bien connue sous le nom de "royaume des cocotiers", est située à l’une des embouchures du Mékong et au point de rencontre de quatre bras du fleuve.