10/02/2021 08:35
La transformation digitale est une tendance inévitable pour le secteur touristique. Voici les analyses de Vu Thê Binh, vice-président de l’Association vietnamienne du tourisme, et de Bùi Thanh Huong, professeur à l’Université japonaise Ritsumeikan Asie-Pacifique - APU.
>>L’irrésistible ascension du tourisme spirituel
>>Au village des laqueurs de Ha Thai
>>La laque poncée et ses empreintes sur la peinture

Profiter de ce temps creux pour s’adapter au numérique

Vu Thê Binh, vice-président de l’Association vietnamienne du tourisme


Comme la plupart des secteurs économiques, le tourisme doit aujourd’hui s’adapter à la transformation numérique et aux nouveaux comportements des consommateurs. En effet, la numérisation des services risque de rendre obsolètes de nombreux métiers, notamment au sein des agences de voyages. Bientôt, les clients ne devront plus y venir pour réserver leurs circuits, leurs transports ou leurs hôtels. La conversion au numérique obligera ainsi les entreprises touristiques à changer leurs activités de management et méthodes de commerce en appliquant efficacement les nouvelles technologies de l’information et l’intelligence artificielle.

Au Vietnam, cette transition est lente. Cela s’explique par le fait que le développement touristique est récent, ce qui ne pousse pas encore les opérateurs à changer leurs méthodes traditionnelles. Mais la pandémie de COVID-19 risque d’être un accélérateur de changement : sans se tourner vers plus de digital, nombre d’entreprises peineront certainement à maintenir leurs activités dans la nouvelle période qui s’annonce. Comme vous le savez, parmi les secteurs économiques touchés par la pandémie de coronavirus au Vietnam comme dans le monde, le tourisme subit le plus de pertes. L’an passé, le nombre de voyageurs internationaux au Vietnam a diminué de 90%, celui de touristes nationaux, de 50% par rapport à l’année précédente. Les dommages causés par le COVID-19 à ce secteur sont estimés à 23 milliards d’USD en 2020.

Complexe paysager de Tràng An, dans la province de Ninh Binh (Nord), le 4 janvier 2021.
Photo : Duc Phuong/VNA/CVN

Environ 95% des agences de voyages internationales ont cessé leurs activités. Les taux d’occupation des chambres d’hôtel des grandes villes et des zones touristiques ne sont aujourd’hui que de 10-15%. De nombreux hôtels ont dû fermer leurs portes. Par conséquent, dans la période actuelle où le tourisme ne peut pas reprendre entièrement ses activités, les entreprises doivent profiter de l’occasion pour se lancer dans la transformation numérique, former leurs employés en la matière et préparer les infrastructures... C’est une période pénible mais aussi une réelle opportunité pour elles de se transformer rapidement et durablement.

Dans cette optique, l’Association vietnamienne du tourisme est en train d’aider ses membres à mobiliser des entreprises de pointe en matière technologique afin de mettre en œuvre ce processus. Personnellement, je pense que parmi tous les secteurs économiques, le tourisme sera celui qui réalisera sa transition digitale le plus rapidement. S’il la réussit, cela créera d’énormes opportunités lorsque le COVID-19 prendra fin.


La numérisation permet au secteur d’être plus compétitif

La Pr. associée-Dr. Bùi Thanh Huong, professeur à l’Université japonaise Ritsumeikan Asie-Pacifique - APU


Reconnue déjà comme une tendance inévitable, la transformation numérique est en train de s’accélérer à la faveur de la pandémie de COVID-19. Aujourd’hui, les technologies de l’information explosent et les canaux de distribution traditionnels perdent leurs avantages, remplacés le plus souvent par des plates-formes de partage des droits d’utilisation comme Grab, AirBnb.

En ce qui concerne le tourisme, les expériences vivantes qui font l’essence des voyages ainsi que diverses prestations (déplacements, hébergement, restauration, divertissements, etc.) ne sont pas encore numérisables. Néanmoins, la numérisation des services aide à élargir les marchés, à réduire les coûts et à donner aux clients plus de choix, ce qui offre aux entreprises de nouvelles chances d’augmenter leur compétitivité.

Depuis quelques années existent déjà des systèmes de réservation, de paiement et d’échange d’informations bien numérisés. Aujourd’hui, ce sont les méthodes de travail qui risquent de changer : pendant le COVID-19, les entreprises se sont massivement tournées vers les méthodes de travail à distance et les réunions en ligne. Une fois la pandémie terminée, il est à parier que ces nouvelles méthodes seront maintenues pour les avantages qu’elles induisent (gain de temps notamment).

Par conséquence, l’industrie du tourisme doit savoir s’adapter dès aujourd’hui à cette tendance. La numérisation, à mon avis, sera très efficace pour créer de nouveaux canaux d’information, affectant fortement les activités de distribution et en particulier le travail du personnel du secteur.

Quyên Vu - Linh Thao/CVN
 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre