09/04/2020 22:40
Le Bureau de l'immigration thaïlandais a annoncé qu'il accordait une exemption de visa à tous les ressortissants étrangers qui se sont retrouvés bloqués à cause de l’épidémie de COVID-19 en Thaïlande.
>>Bangkok lance une campagne de tests du SARS-CoV-2 à domicile
>>COVID-19 : la Thaïlande multiplie des efforts dans le combat de la pandémie


Des passagers à l'aéroport Suvarnabhumi de Bangkok, en Thaïlande, le 25 mars. 
Photo : AFP/VNA/CVN


Le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-o-cha et le ministre de l'Intérieur Anupong Paochinda ont signé mardi 7 avril un décret accordant l’amnistie de visas aux étrangers laissés bloqués en Thaïlande par la pandémie de COVID-19. Le décret accorde "une autorisation spéciale à certaines catégories d'étrangers de rester dans le Royaume".

Selon les nouvelles règles, les visas qui ont expiré à partir du jeudi 26 mars seront automatiquement prolongés jusqu'au jeudi 30 avril. Les étrangers ne sont plus tenus de demander en personne une prolongation auprès d'un bureau de l'immigration. Ils ne seront pas facturés 500 bahts (15 USD) par jour en cas de dépassement de la durée de validité de leur visa.

Les étrangers qui doivent déposer leur rapport de 90 jours, entre jeudi 26 mars et jeudi 30 avril, sont également temporairement dispensés. Les étrangers titulaires d'un laissez-passer frontalier seront autorisés à rester en Thaïlande pour l'instant, mais devront quitter le pays dans les 7 jours suivant la réouverture des frontières.

Il est conseillé à tous les ressortissants étrangers de suivre de près le site web du Bureau de l'immigration pour mettre à jour des informations officielles. De nombreux vols ont été annulés, la confusion a fait que des personnes ont manqué des vols ou que leurs frontières nationales ont été fermées.

Mercredi 8 avril, l'ambassade du Vietnam en Thaïlande a annoncé la mise en œuvre des mesures d’assistance aux citoyens vietnamiens à l'étranger touchés par l'épidémie de COVID-19.

Concrètement, l'ambassade a mis en place un nouveau lien sur son site web pour recenser des citoyens souhaitant à retourner dans le pays, ceux qui sont classés en quatre groupes : élèves de moins de 18 ans, étudiants dans les écoles et les dortoirs fermés; les personnes âgées (de plus de 60 ans); les personnes ayant des traitements médicaux en Thaïlande; des personnes dont leur contrat de travail sont expirés, les personnes visitant leurs proches, les touristes bloqués en Thaïlande.

Du 26 mars au 30 avril, le gouvernement thaïlandais a appliqué l'ordonnance sur l'état d'urgence, dont la fermeture de tous les voies aériennes, navigables et routières, et n'a pas autorisé les étrangers à entrer en Thaïlande sauf cas exceptionnels autorisés par le Premier ministre pour endiguer la pandémie de COVID-19.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam en tête de l'Asie du Sud-Est pour relancer le tourisme "Avec une population de plus de 97 millions d'habitants et une classe moyenne en croissance, le Vietnam a un grand potentiel sur le marché du tourisme intérieur", a déclaré Vu Thê Binh, vice-président de l’Association du tourisme du Vietnam, selon The Straits Times.