28/10/2020 19:45
Le gouvernement thaïlandais signera le 28 octobre un contrat d'achat de matériels ferroviaires intitulé le "Contrat 2.3", d'une valeur de 50,63 milliards de bahts (1,62 milliard d'USD) avec la Chine.
>>Thaïlande : l'état d'urgence devrait se poursuivre jusqu'au 30 novembre
>>La Thaïlande accueille ses premiers touristes depuis avril

Maquette du chemin de fer à grande vitesse Bangkok - Nakhon Ratchasima.
Photo : BangkokPost/CVN

Le gouvernement thaïlandais doit signer mercredi 28 octobre un contrat d'achat de matériels ferroviaires intitulé le "Contrat 2.3", d'une valeur de 50,63 milliards de bahts (1,62 milliard d'USD) avec la Chine pour les travaux du train à grande vitesse entre Bangkok et Nakhon Ratchasima.

Ce contrat sera signé par trois parties dont les chemins de fer d'État de Thaïlande (SRT), China Railway International Co et China Railway Design Corporation, a déclaré mardi la porte-parole adjointe du gouvernement, Traisuree Taisaranakul.

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha présidera la cérémonie de signature du contrat 2.3.

Le contrat 2.3, d'un montant de 50,63 milliards de bahts, couvre l'achat de voies, de systèmes électriques et de signalisation et de communication, l'achat de wagons, la formation du personnel, les travaux d'exploitation et d'entretien et le transfert de technologies.

La ligne ferroviaire Bangkok-Nakhon Ratchasima fait partie du projet de train à grande vitesse reliant Bangkok à la province de Nong Khai. La première phase du projet, longue de 253 kilomètres de Bangkok à Nakhon Ratchasima, comportera six stations - Bangkok (Bang Sue), Don Muang, Ayutthaya, Saraburi, Pak Chong et Nakhon Ratchasima.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Cân Tho présente de nouveaux produits et services touristiques à Hanoï Le Service municipal de la culture, des sports et du tourisme de Cân Tho a organisé récemment dans la capitale un programme de promotion de nouveaux produits et services touristiques pour attirer les touristes de Hanoï et des provinces du Nord à Cân Tho.