15/07/2020 17:37
Le cabinet thaïlandais vient d'approuver un prêt de 1,45 milliard de bahts (environ 46 millions d'USD) pour soutenir le Myanmar à améliorer son système électrique.
>>La Thaïlande limitera ses exportations de viande de porc
>>La Thaïlande se prépare aux tests d'un vaccin sur les humains

Le montant de 1,45 milliard de bahts servira à la construction et à l'amélioration de sous-stations électriques et de systèmes de transmission à la ville de Yangon.
Photo : VNA/CVN

La porte-parole adjointe du gouvernement thaïlandais, Rachada Dhnadirek, a déclaré le 14 juillet que ce prêt faisait partie d'une initiative visant à renforcer les relations avec les pays voisins de la Thaïlande.

L'Agence de coopération au développement économique des pays voisins (NCEDC) sera chargée d'organiser et d'octroyer le prêt au Myanmar. Ce montant servira à la construction et à l'amélioration de sous-stations électriques et de systèmes de transmission à la ville de Yangon.

Aux termes de cet accord de prêt, 50% des biens et services des projets de réseaux électriques doivent provenir de Thaïlande. Le Myanmar doit également recruter un entrepreneur en construction et un ingénieur consultant thaïlandais, tandis que les règles régissant l'accord de prêt doivent être émises par la Thaïlande.

L'octroi de ce prêt au Myanmar est conforme à la stratégie de renforcement des liens avec les pays voisins, tout en contribuant à soutenir la production de biens et de services par des entrepreneurs thaïlandais et à stimuler le recrutement d'emploi en Thaïlande, selon Rachada Dhnadirek

La Thaïlande est actuellement le troisième grand investisseur au Myanmar après Singapour et la Chine.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.