26/05/2020 17:40
La Thaïlande procède à des tests sur des singes macaques alors qu'elle se précipite pour produire en 2021 un vaccin contre le coronavirus moins cher que ceux produits par les États-Unis et l’Europe.
>>La Thaïlande entre dans la course au vaccin avec des tests sur des macaques
>>COVID-19 : huit vaccins en essai clinique, selon l’OMS

La Thaïlande développe un vaccin contre le COVID-19.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le docteur Suchinda Malaivitjitnond, directeur du Centre national de recherche sur les primates de Thaïlande, a déclaré que la phase de test sur les singes macaques était intervenue après le succès des essais sur les souris.

Le centre thaïlandais a collaboré avec l'Université de Pennsylvanie aux États-Unis en utilisant une nouvelle technologie basée sur l'ARNm, un type de matériel génétique jamais utilisé auparavant pour fabriquer un vaccin.

Au moins deux autres sociétés - le géant pharmaceutique Pfizer et la société américaine Moderna - développent des vaccins utilisant la même technologie, cette dernière ayant publié la semaine dernière des résultats préliminaires positifs issus d'essais cliniques.

Si les tests sur des signes macaques se déroulent bien, les essais sur l'homme devraient commencer en novembre prochain.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 100 vaccins candidats sont actuellement à différents stades de développement dans le monde, dont au moins huit font l'objet d'essais cliniques sur l'homme.

La Thaïlande a été le premier pays en dehors de la Chine continentale à détecter une infection par le nouveau coronavirus en janvier. Elle a jusqu'à présent signalé plus de 3.000 cas de contamination, dont 57 décès.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Google aide à renforcer la compétence numérique des agences toursitstiques Le Service du tourisme de Hô Chi Minh-Ville en collaboration avec Google a organisé des cours de formation sur la compétence numérique et le marketing numérique aux responsables de la gestion étatique et aux entreprises opérant dans le secteur du tourisme.