23/04/2020 21:45
Les premiers essais chez l'homme d'un vaccin contre le COVID-19 en Thaïlande devraient commencer dans les quatre prochains mois, selon le Département du contrôle des maladies.
>>L’Indonésie intensifie les études pour produire des respirateurs
>>Le Premier ministre thaïlandais appelle les milliardaires à lutter contre le COVID-19

Des gens font la queue pour recevoir les repas gratuits, le 22 avril à Bangkok.
Photo : AFP/VNA/CVN

Une annonce fait suite à un accord initial entre le ministère thaïlandais de la Santé publique et les sociétés pharmaceutiques chinoises pour développer un vaccin contre le COVID-19.

S'exprimant lors d'une réunion du comité national sur les vaccins, le chef du Département du contrôle des maladies (DDC), Suwannachai Wattanayingcharoenchai, a déclaré que l’Institut national thaïlandais des vaccins s'apprêtait à signer un protocole d'accord avec des partenaires chinois pour tester un vaccin contre le COVID-19 en Thaïlande.

Les essais devraient impliquer plus de 10.000 participants thaïlandais et le DDC évaluera des candidats potentiels avec lesquels il travaillera.

Concernant le transfert de technologies, il a insisté sur le fait que de nombreux laboratoires thaïlandais étaient prêts à développer un vaccin si leurs homologues chinois leur fourniront la technologie.

Des tentatives sont faites dans le monde entier pour développer un vaccin contre le nouveau coronavirus, qui est considéré comme le moyen le plus efficace pour stopper la pandémie mondiale. Toutefois, un vaccin ne devrait pas sortir avant l’année prochaine au plus tôt.

Le ministre de la Santé publique, Anutin Charnvrirakul, a demandé à l’Institut national thaïlandais des vaccins d'achever son plan de développement de vaccins dans les trois mois afin que le pays puisse aller de l'avant avec des projets de développement de vaccins.

Le gouvernement thaïlandais avait approuvé 45 milliards de bahts pour la lutte contre COVID-19 dont le développement de vaccins.

Jeudi 23 avril, la Thaïlande a signalé 13 nouveaux cas de COVID-19, portant le total de cas d’infection à 2.839 dont 50 décès. Le nombre de nouveaux cas est le plus bas en 40 jours et marque le cinquième jour consécutif de baisse.

Taweesin Wisanuyothin, porte-parole du Centre gouvernemental pour l'administration de la situation COVID-19, a déclaré que la baisse de nouveaux cas était une "un petit succès", montrant que les gens coopéraient en restant à la maison pour freiner la propagation de l’épidémie. Toutefois, il a souligné que  ce combat n'était pas encore fini parce que la crise est mondiale et continuera.

Le gouvernement thaïlandais a déclaré l'état d'urgence dans tout le pays à partir de 26 mars et jusqu'au 30 avril afin de tenter de contenir la pandémie de COVID-19. Aucun rassemblement n'est par ailleurs autorisé en vertu du décret gouvernemental. En particulier, un couvre-feu national est en vigueur chaque nuit de 22 heures à 4 heures du matin et s’étendra sur une période indéfinie.

La Thaïlande a ajouté cinq pays de l’ASEAN, à savoir la Malaisie, le Cambodge, le Laos, l'Indonésie et le Myanmar, dans la liste des pays et territoires à haut risque d'infection par le COVID-19, afin d'accroître l'efficacité de la prévention et du contrôle de l’épidémie par les autorités thaïlandaises.

Le 6 mars, la Thaïlande avait introduit quatre pays - la Chine (y compris Hong Kong et Macao), la République de Corée, l'Italie et l'Iran - dans la liste des pays à haut risque d’infection.

Restrictions sociales à grande échelle en Indonésie

Contrôle des passants à Bandung, en Indonésie. Photo : Xinhua/VNA/CVN


En même temps, en Indonésie, l'administration de Jakarta a annoncé mercredi  22 avril que les restrictions sociales à grande échelle (PSBB) seraient prolongées jusqu'au 22 mai, l'épidémie de COVID-19 n'ayant pas encore cessé.

Le gouverneur de Jakarta, Anies Baswedan, a décidé de proroger les restrictions - initialement prévues pour prendre fin le 23 avril - pour 28 jours supplémentaires.

Le gouverneur Anies Baswedan a appelé les habitants de la capitale à respecter les règles pour prévenir la propagation de l’épidémie.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Randonnée dans les sources thermales au Vietnam Les sources d’eau thermale minérale naturelle procurent de véritables moments de détente, et permettent souvent de découvrir des paysages qui sortent des sentiers battus. Voici les sites parmi les plus connus au Vietnam.