11/09/2019 17:53
Les ministres de l’Économie de l’ASEAN ont convenu de finaliser les négociations de l’accord de partenariat économique global régional (RCEP), a fait savoir le vice-Premier ministre et ministre thaïlandais du Commerce, Jurin Laksanawisit.
>>L'ASEAN et ses partenaires discutent de l’accord régional de libre-échange
>>Partenariat RCEP: des discussions sur le entre 16 pays à Bangkok

Vue de la 51e conférence des ministres  de l’Économie de l’ASEAN à Bangkok.
Photo: VNA/CVN

Le dirigeant a déclaré à la presse à l’issue de la 51e Conférence des ministres de l’ASEAN à Bangkok, en Thaïlande, que des progrès ont été réalisés sur les détails techniques, l’accès au marché et l’investissement dans le futur RCEP.

Les négociations sur ce traité de libre-échange ont débuté en novembre 2012, portant sur les biens, les services, les investissements, la coopération économique et technique, la concurrence et les droits de propriété intellectuelle.

Les pays qui négocient le pacte comprennent l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est, composée de 10 pays, et six de ses partenaires de dialogue: Chine, République de Corée, Japon, Australie, Nouvelle-Zélande et Inde.

L’un des problèmes potentiels est la réticence de New Delhi à accepter les conditions prévues. Mais selon Jurin Laksanawisit, "l’Inde a également exprimé son désir de voir les négociations terminées d’ici à novembre".

Il est à espérer qu’un accord final pourrait être annoncé lors du Sommet de l’Asie de l’Est (EAS) en novembre. Des discussions au niveau de travail auront lieu vers la fin de ce mois-ci à Dà Nang, au Vietnam.

Si tous les 16 pays adhèrent au RCEP, ce sera l’un des plus grands blocs commerciaux régionaux, représentant environ 45% de la population mondiale et environ un tiers du PIB mondial, avec des échanges estimés à plus de 10.300 milliards de dollars, soit près de 30% du commerce mondial.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.