23/08/2019 23:15
L’Agence nationale pour le développement scientifique et technologique (NSTDA) de la Thaïlande investira plus de 110 millions de dollars dans la construction d'une bioraffinerie dans le Couloir de l’innovation économique de l’Est (ECCi).
>>Thaïlande: nouveau plan comme alternative à son système de garantie des prix du riz
>>Le cabinet thaïlandais approuve un nouveau plan de relance économique

Narong Sirilertworakul, président de la NSTDA. Photo: Internet/CVN

Son objectif est d’ajouter la valeur de la recherche biologique à la fabrication industrielle et de créer des produits innovants, tout en faisant de la Thaïlande un centre de la biotechnologie en Asie du Sud-Est.

Citant par la presse locale, le président de la NSTDA, Narong Sirilertworakul, a dit que le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-o-cha participerait à une cérémonie de mise en chantier de cette bioraffinerie, le 27 février 2020. En particulier, la phase 1A de ce projet devrait être achevée au premier trimestre de 2021.

Le développement d’une agriculture, d’une industrie et d’une bio-raffinerie ainsi que de la ville de l’innovation constitue un aspect marquant de ce projet.

Selon M. Narong, la Thaïlande va construire une bioraffinerie ayant une échelle similaire à celle de la fabrication industrielle. L'usine pourra traiter de nombreuses matières premières et fabriquer des produits diversifiés. Elle sera certifiée conforme aux normes des bonnes pratiques de fabrication (BPF) pour la production de biens de consommation, tels que les aliments diététiques, des produits biochimiques et bioplastiques.

Il a ajouté que l'usine contribuerait à l'établissement d'une économie circulaire en Thaïlande et à la réduction des problèmes environnementaux en transformant les déchets en produits utiles.

Toujours selon lui, il s’agira de la première usine à titre expérimentale en Asie du Sud-Est et jouera un rôle crucial dans le développement de la technologie biologique en Thaïlande.

La Thaïlande projette à amener ce projet dans les autres marchés potentiels, tels que les États-Unis, l'Amérique du Sud et l'Afrique, afin de promouvoir le rôle de la Thaïlande dans ce domaine.
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Ban Giôc, les plus grandes chutes d’Asie du Sud-Est Situées dans la province septentrionale de Cao Bang, à la frontière avec la Chine, les chutes de Ban Giôc sont les plus grandes d’Asie du Sud-Est. C’est une destination formidable pour les touristes désireux de sortir des sentiers battus.