11/10/2018 23:51
Le ministère de la Santé mettra en œuvre la télémédecine au sein des dispensaires communaux afin d'optimiser le soutien des hôpitaux en leur faveur. Cela permettra d’améliorer la qualité des examens médicaux et des traitements dans ces dispensaires.
>>Le Vietnam remet au Laos un système de télémédecine
>>Hanoï accueille le symposium de télémédecine asiatique

La ministre de la Santé, Nguyên Thi Kim Tiên, prend la parole lors de la conférence à Hô Chi Minh-Ville, le 10 octobre. 

Un thème discuté lors de la conférence sur l'amélioration des transferts de technologies médicales pour les provinces du Sud, tenue à Hô Chi Minh-Ville le 10 octobre.

Selon Trân Van Tuyên, du Département des technologies de l'information (ministère de la Santé), début 2019, le ministère mettra en œuvre la télémédecine dans 26 dispensaires communaux, avec comme objectif de relier ceux-ci aux hôpitaux, aux centres de santé des districts, aux hôpitaux provinciaux, aux services de la santé et même au ministère de tutelle.

Le personnel médical de ces dispensaires pourra ainsi avoir accès à des connaissances médicales de pointe grâce à des spécialistes de haut niveau. En outre, les médecins des hôpitaux centraux et leurs collègues des dispensaires pourront participer ensemble au diagnostic et au traitement des cas d’urgence, évitant le transport de ces patients vers les hôpitaux centraux.

Le déploiement de la télémédecine se fera, dans un premier temps, dans 26 dispensaires communaux.

Il est important de noter que le coût pour déployer la télémédecine n’est pas élevé. L'utilisation de ce système est simple et facile pour les médecins locaux. Il s’agit d’un outil qui aidera les postes de santé communaux à améliorer la qualité des soins.

Parallèlement, Nguyên Thi Kim Tiên, ministre de la Santé,  a demandé aux autorités locales de créer des dossiers de santé personnalisés afin de surveiller et traiter les maladies non transmissibles et chroniques.

La ministre a aussi demandé aux localités d’achever ce modèle de 26 dispensaires cette année. Puis, tous les autres dispensaires du pays seront progressivement concernés. "Chaque province devra choisir 1 ou 2 districts et quelques postes de santé communaux à titre expérimental. D'ici 2023, toutes les localités devront avoir terminé ce déploiement", a exigé Nguyên Thi Kim Tiên.

Texte et photos: Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Binh Thuân développe ses potentiels en tourisme maritime Possédant un littoral de près de 200 km et de beaux paysages tels que le ruisseau Tiên, la montagne de Tà Cu, la tour Po Sah Inu, le phare Kê Gà, l’île de Phú Quy, le cap de Yên, les villages de pêcheurs,… la province de Binh Thuân (Centre) est dotée d'un potentiel immense pour développer un tourisme côtier.