10/10/2020 21:11
Grâce à l'application de la technologie ECMO, l'hôpital Cho Rây a traité de nombreux cas graves avec succès tels que choc cardiaque, insuffisance respiratoire aiguë, myocardite, liquide amniotique...
>>Tous ensemble contre la mort
>>Hô Chi Minh-Ville : une jeune femme sauvée grâce à la technique ECMO

Panorama de la conférence scientifique de l'hôpital Cho Rây.

L’oxygénation par membrane extracorporelle, communément appelée ECMO (l'acronyme anglais de extracorporeal membrane oxygenation), désigne, en réanimation, une technique de circulation extracorporelle offrant une assistance à la fois cardiaque et respiratoire à des patients dont le cœur et/ou les poumons ne sont pas capable d'assurer un échange gazeux compatible avec la vie.

Selon la professeure agrégée Pham Thi Ngoc Thao, en 10 ans de mise en œuvre de cette technique, l'hôpital Cho Rây l’a utilisé sur 349 patients, avec des  taux de sevrage de 71% et de  sortie de l’hôpital de 57%, supérieurs à la moyenne mondiale (55%).

"Grâce à l'ECMO, les deux tiers des patients atteints de maladies cardiovasculaires sont sauvés, et la probabilité de réussite des urgences hospitalières passe à 90% au lieu de 70% auparavant", a-t-elle insisté à la conférence annuelle scientifique et technologique de cet hôpital tenue le 9 octobre.

L'hôpital Cho Rây est la première unité du Sud à être équipée du système ECMO, qui représente un nouvel espoir pour les patients gravement malades.

En particulier, lors de l'épidémie de COVID-19, après 43 jours d'ECMO, le patient N°91 (un pilote de ligne anglais) a pu être sauvé. Il s'est rétabli et est retourné à une vie normale.

Dans la zone épidémique de la province de Dà Nang, malgré des comorbidités, les patients N°472 et 582 ont pu récupérer et sortir de l'hôpital grâce à une intervention de l'hôpital Cho Rây par ECMO.

"Si dans le passé, l'ECMO était considéré comme le dernier recours avec une faible efficacité, maintenant, grâce à une modernisation, cette technologie  permet d’augmenter le taux de  patients sauvés", a confirmé Pham Thi Ngoc Thao.

 Pham Thi Ngoc Thao présente son rapport sur la technologie  ECMO.

Partout dans le monde, de plus en plus de centres ECMO ont été créés. Fidèle aux progrès de la médecine mondiale, l'hôpital Cho Rây a également envoyé des médecins en formation à l'étranger depuis plus de 10 ans et dispose désormais d'un effectif d’experts de cette technique. Ces derniers peuvent transmettre leurs connaissances à de nombreux autres établissements médicaux à travers le pays.

En plus du rapport sur les techniques ECMO, la conférence scientifique annuelle de cette année a présenté de nombreux autres rapports importants liés à tous les domaines tels que transplantation, réanimation d'urgence, cardiologie, urologie, hématologie, cancer, traumatologie, orthopédie ou encore système musculo-squelettique.

Nguyên Tri Thuc, directeur de l'hôpital Cho Rây a déclaré, qu’avec plus de 190 sujets dans tous les domaines, la conférence scientifique annuelle de l'hôpital "Cho Rây est considérée comme une sorte de  festival scientifique".

L'événement met non seulement à jour les dernières informations et techniques de diagnostic et de traitement, mais offre également aux médecins de nombreuses occasions d'échanger  avec des sommités internationales. Ces sessions ont été diffusées en ligne.

Texte et photos : Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.