22/07/2019 11:26
Le docteur Trân Ngoc Luong est directeur de l’Hôpital d’endocrinologie national. Expert renommé dans la spécialité, il a créé la "technique de thyroïdectomie endoscopique la plus utilisée au Vietnam et à l’étranger", un titre décerné le 4 juillet par Guinness Vietnam.

>>Intervention chirurgicale sur une tumeur ovarienne géante
>>La surcharge des grands hôpitaux, un défi à surmonter
 

Le Docteur Trân Ngoc Luong (au milieu) et ses stagiaires. Photo: VOV/CVN


"J’ai décidé de me faire opérer avec cette méthode chirurgicale. Après l’exérèse, je me suis très vite rétabli".

"C’est incroyable! Je pouvais parler immédiatement après l’opération. Et ma voix n’a pas été du tout affectée".

Des témoignages recueillis chez deux patients opérés pour l’ablation de la thyroïde. Ils ont opté pour la méthode d’entrée laparoscopique inventée par Trân Ngoc Luong.

Pratiquée depuis 2003 au Vietnam, la méthode "Dr. Luong" consiste à retirer la thyroïde par voie axillaire. La petite incision pratiquée permet, après opération, de ne conserver qu’une minuscule cicatrice, de moins d’un centimètre. Autres avantages de cette technique: son coût pour le patient, la durée de l’intervention et la possibilité de la réaliser au Vietnam. Alors qu’en République de Corée ou à Singapour, une thyroïdectomie classique nécessite deux heures d’opération pour une facture s’élevant entre 8.000 et 10.000 dollars, au Vietnam, une thyroïdectomie laparoscopique  ne dure qu’une demi-heure, avec une fourchette de prix variant de 300 à 400 dollars.

"La plupart de mes patients sont des jeunes femmes qui ne veulent absolument pas avoir des cicatrices visibles sur la peau. Donc, cette technique permet de minimiser ce souci esthétique. Les patients n’ont qu’une petite trace d’un centimètre maximum et ils se rétablissent très vite. Un arrêt de travail de trois jours est suffisant. Nous utilisons les équipements d’endoscopie abdominale disponibles à l’hôpital pour réaliser l’opération", explique Trân Ngoc Luong.

Le chirurgien vietnamien a imaginé cette méthode lors de ses recherches en France. "Quand j’ai réalisé la première ablation de la thyroïde avec cette technique, l’opération a duré beaucoup plus longtemps que maintenant. Cela a pris entre trois et quatre heures. Je me suis mis une grande pression. Mais vu la rapidité du rétablissement et de la cicatrisation, j’ai très vite regagné ma confiance".

Une nouvelle pratique médicale qui a été largement appréciée dans le monde scientifique, puisque 300 confrères issus d’une vingtaine de pays, sont venus l’apprendre. Le docteur Reyaz de Singapour en fait partie: "J’ai assisté à une opération pratiquée par docteur Luong. C’est un chirurgien brillant qui a inventé une technique fantastique. Je souhaite pouvoir l’appliquer à Singapour".

Son projet de recherche intitulé "La chirurgie laparoscopique appliquée à certaines maladies de la thyroïde" a remporté le premier prix au concours "Les talents vietnamiens 2014".


VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

La Fête des Cham ouverte à la ville de Tuy Hoà La cinquième édition de la Fête de la culture, des sports et du tourisme des Cham s’est ouverte lundi soir 19 août dans la ville de Tuy Hoà, province centrale de Phu Yên, en présence du vice-Premier ministre Vu Duc Dam.