29/10/2014 16:44
Selon un projet du ministère vietnamien des Finances, la taxe d’importation des voitures d’un pays de l’Association des Nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN) serait de 35% en 2015, puis 20% en 2016 et 10% en 2017.

En effert, selon l’accord sur le commerce de l’ASEAN, le Vietnam a diminué à 5% la taxe d'importation des véhicules à partir de 10 places et des camions. Cette taxe sera de 0% pour l'importation des voitures de moins de neuf places en 2018.

Selon l’accord sur le commerce de l’ASEAN, la taxe d’importation des voitures de moins de neuf places sera de 0% en 2018. Photo: Net/CVN


Le ministère des Finances pratique toujours la baisse progressive de cette fiscalité afin d’ éviter un choc sur le marché domestique. Lors d’une conférence en août dernier destinée à rendre publique la stratégie de développement de l’industrie automobile du ministère de l’Industrie et du Commerce, Nguyên Manh Quân, directeur du Département de l’industrie lourde, a fait savoir que la taxe d’importation pour chaque type automobile était fondée sur la situation réelle du segment considéré, les engagements internationaux et, bien sûr, ceux du gouvernement. Ce nouveau projet du ministère des Finances ne fait pas exception et après consultation pour avis de spécialistes, il sera soumis au gouvernement en novembre prochain.

Jesus Metelo Arias, président de l’Association des constructeurs automobiles du Vietnam (VAMA), a indiqué que les administrations devraient bientôt rendre public l’itinéraire d’établissement de la taxe d’importation des automobiles des pays de l’ASEAN afin que les entreprises domestiques puissent définir en pleine connaissance de cause leurs stratégies commerciales à venir.

Lors des réunions de consultation, l’itinéraire de la réduction de cette taxe d'importation a été proposé comme suit : 50% en 2015-2016, puis 30% en 2017 et 0% en 2018. Les grands importateurs automobiles au Vietnam ont salué cette programmation qui, selon eux, profiterait aux constructeurs automobiles du pays.

Cette réalité inquiète des experts. Car si la taxe d’importation automobile serait ramenée de 60% en 2014 à 35% en 2015, les constructeurs privilégieraient l’importation plutôt que la fabrication au Vietnam, question de coûts oblige. En outre, un tel taux aurait aussi des conséquences sur développement de l’industrie auxiliaire, l’objectif d’augmentation de la fabrication de pièces détachées automobiles au Vietnam risquant fort de devenir hors de portée. Une problématique générale pourrait freiner donc la mise en oeuvre de la stratégie de développement de l’industrie automobile au Vietnam.

S’agissant des constructeurs domestiques, Trân Ba Duong, président de la compagnie automobile Truong Hai, a souligné que l’assemblage devrait être maintenu pour ne pas compromettre l’industrie auxiliaire naissante de ce secteur...

Tùng Chi/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
25 ans de coopération entre le Vietnam et Wallonie-Bruxelles : Amitié, Solidarité et progrès

Ka Lu, musée à ciel ouvert de la culture des Vân Kiêu Situé à 8 km à l’ouest du district de Dakrông, dans la province de Quang Tri, au Centre, le complexe de tourisme communautaire de Ka Lu attire les visiteurs avides de découvrir la culture traditionnelle et authentique de la minorité ethnique Vân Kiêu.