24/04/2020 10:00
Des chercheurs suisses ont commencé à recueillir des échantillons de sang et à sonder des citoyens pour déterminer la proportion de la population dotée d'anticorps au nouveau coronavirus et le niveau d'immunité, ont-ils annoncé jeudi 23 avril.

>>Échec apparent d'un essai clinique de l'antiviral remdesivir contre le COVID-19
>>L'hypothèse d'un effet protecteur de la nicotine à l'étude
 

Des chercheurs suisses vont sonder des citoyens pour déterminer la proportion de la population dotée d'anticorps au nouveau coronavirus et le niveau d'immunité. Photo : Getty Images/CVN

L'étude intitulée "Corona Immunitas", lancée par l'école suisse de Santé publique SSPH+, qui regroupe 12 établissements universitaires, "sera conduite à l'échelle de la Suisse" pour "collecter des données épidémiologiques sur l'immunité" au nouveau coronavirus, indique un communiqué publié sur le site du programme.

Prévue pour durer au moins six mois, l'étude, fournira "des données fiables sur le nombre de porteurs d'anticorps contre le SARS-CoV-2 (le nom scientifique du virus) dans les différentes régions et dans des groupes de population spécifiques, ainsi que sur l'étendue et la durée de l'immunité" contre le nouveau coronavirus.

Les données fourniront également des informations "sur la probabilité d'être infecté à nouveau". La maladie COVID-19, provoquée par ce nouveau coronavirus, a déjà tué environ 1.300 personnes en Suisse, où quelque 28.500 ont été testées positives. Un chiffre qui comme ailleurs dans le monde ne représente qu'une fraction de ceux potentiellement infectés, toute la population n'étant pas testée. L'Allemagne et l'Italie ont lancé des tests au niveau national sur les anticorps et d'autres pays ont annoncé leur intention de mener rapidement des tests similaires.

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Quang Tri souhaite relancer le tourisme après la distanciation sociale Le tourisme maritime et insulaire de la province de Quang Tri commence doucement à se remettre sur pied à la suite de la longue période de distanciation sociale causée par la pandémie de COVID-19. Plusieurs sites touristiques rouvrent leurs portes afin d’accueillir les visiteurs.