01/03/2018 23:05
La gestion macroéconomique persiste dans l’objectif de stabilité sur la base d’une coordination étroite entre la politique fiscale et monétaire et la régulation rationnelle de la politique monétaire. Ce point de vue est de nouveau exprimé par le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.
>>Les bons résultats donnent confiance et espoir
>>Les perspectives du Vietnam vues par la communauté internationale
>>Évolutions positives de la situation socio-économique en février
>>Réalisations de 2017, conditions préalables pour le développement durable du Vietnam

En 2017, tous les objectifs socio-économiques fixés par l’Assemblée nationale ont été dépassés. Photo : Trân Viêt/VNA/CVN

Dans son article intitulé Maintenir la stabilité macroéconomique, créer un environnement favorable à la production et aux affaires, promouvoir un développement rapide et durable, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a passé en revue les résultats socio-économiques de 2017. Il a déclaré que la stabilité macroéconomique continue représentait un grand succès, contribuant au développement de la production et du commerce et à la croissance économique.

En 2017, les exportations ont connu une forte accélération, l’excédent commercial s’est établi à 2,8 milliards de dollars, les réserves de change ont atteint près de 60 milliards de dollars. L’équilibre budgétaire de l’État s’est amélioré, les recettes budgétaires ont dépassé les prévisions de 5,9%; les dépenses budgétaires excédentaires se sont réduites à 3,48% du PIB, la dette publique est ramenée à 61,2% du PIB.

La croissance économique vietnamienne n’est plus tributaire des mesures de relance à court terme et de l’industrie minière, atteignant son plus haut niveau depuis 2007, figurant parmi les plus élevées dans la région et le monde ; les branches, secteurs économiques clés ont enregistré une croissance honorable, créant des emplois, des revenus et stabilisant la vie de la population.

Concomitamment à la stabilité macroéconomique, le climat des affaires s’est amélioré, gagnant 14 places, du 82e rang au 68e rang sur 190 économies sur la facilité de faire des affaires ; 5 places en termes de compétitivité, du 60e rang au 55e rang sur 137 pays et territoires ; et la perspective a été revelée de "stable" à "positive" pour le secteur bancaire vietnamien. L’organisation réussie de l’Année de l’APEC 2017 a également contribué pour une part importante à élever le prestige, la position du Vietnam sur la scène internationale.

Les exportations de 2017 ont connu une forte croissance.
Photo : Công Thu/VNA/CVN

Compte tenu des fluctuations rapides, persistantes et imprévisibles de l’économie mondiale, le chef du gouvernement a noté que la gestion macroéconomique exige une surveillance étroite de ce développement pour prendre les décisions appropriées.

Alors que l’économie nationale connaît une grande ouverture, le Premier ministre a souligné que le Vietnam devait accorder une attention particulière à l’indépendance et à l’autonomie de l’économie et disposer de solutions politiques appropriées pour améliorer la résilience de l’économie face aux fluctuations du marché international et aux changements dans les politiques des grands pays et partenaires.

Sept tâches essentielles dans le nouveau contexte

Le pays entre dans une nouvelle phase de développement avec des opportunités à saisir et des défis à relever. Face aux nouveaux défis, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a mis l’accent sur sept tâches clés dans la gestion macroéconomique dans les temps à venir :

Premièrement, mettre en œuvre une politique monétaire prudente et efficace.

Deuxièmement, mettre en œuvre de manière rigoureuse la politique fiscale et budgétaire, faire systématiquement des économies, assurer une discipline financière et budgétaire dans tous les secteurs et tous les niveaux.

Le Vietnam s’est fixé comme objectif d’atteindre une croissance de 6,7% en 2018.  Photo : Lâm Khanh/VNA/CVN

Troisièmement, se concentrer sur le règlement efficace du problème de l’allocation rationnelle des ressources à l’échelle nationale, pour chaque branche, chaque région et et chaque localité.

Quatrièmement, poursuivre la mise en œuvre de la feuille de route sur les tarifs d'électricité au prix du marché afin de mettre rapidement un terme aux subventions  du prix de l’électricité et des services d’éducation et de santé, en association avec le soutien aux personnes bénéficiaires des politiques sociales et aux personnes pauvres.

Cinquièmement, promouvoir le développement de la production et du commerce, créer une assise solide pour la stabilité macroéconomique.

Sixièmement, mobiliser et utiliser efficacement les assistances techniques, s’acquérir des expériences internationales, renforcer les capacités d’analyse et de prévision macroéconomiques pour l’économie dans son ensemble, chaque branche, chaque secteur et chaque localité.

Septièmement, améliorer la qualité globale de la coordination des politiques entre les ministères et les secteurs, la force et l’efficacité de la direction, du pilotage par l’appareil administratif de l’État, mener à bien le travail de prévention et de lutte contre la corruption, contribuant ainsi à consolider la confiance des investisseurs, des entreprises et des citoyens.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.