12/10/2020 22:11
Le 12 octobre, Singapour et l’Indonésie ont convenu de rouvrir des portes frontières pour favoriser la reprise des activités de déplacement, de commerce et de services après des mois de fermeture pour empêcher la transmission de COVID-19.
>>La Malaisie, les Philippines et Singapour continuent de confirmer de nouvelles infections
>>Le COVID-19 ne connaît pas de répit dans certains pays d’Asie du Sud-Est
>>Le point sur le COVID-19 en Asie du Sud-Est

Dans un marché à Bangkok (Thaïlande).
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans une déclaration de presse conjointe, les ministères des Affaires étrangères des deux pays ont informé que les voyageurs devront respecter les mesures de prévention de COVID-19 avant le départ et après leur entrée à deux pays.

L’Indonésie a détecté 330.000 cas positifs au coronavirus, soit le 2e en Asie du Sud-Est, après les Philippines alors que Singapour ait recensé 57.876 cas. Le 11 octobre, les autorités de la province thaïlandaise de Tak ont interdit les véhicules du Myanmar, après que trois conducteurs birmans aient été testés positifs.

Le gouverneur adjoint de Tak, Suphaphimit Paorik a déclaré que la Thaïlande renforcerait les mesures anti-pandémie à la frontière avec le Myanmar, dans la commune de Mae Sot. Les véhicules du Myanmar transportant des marchandises dans la zone autorisée depuis le 11 octobre doivent quitter la Thaïlande dans les sept heures, sans entrer dans la commune de Mae Sot. La Thaïlande a signalé 3.636 cas dont 59 décès; tandis que le Myanmar comptait 27.974 cas et 646 décès.

VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

La Dans un contexte de déplacements limités et de sentiment d’insécurité, les mini-voyages à proximité du domicile sont en plein essor dans le monde entier y compris au Vietnam.