26/06/2020 20:50
À partir du 1er juillet, Singapour effectuera des tests pour le virus du SRARS-CoV-2 pour tous les patients âgés de 13 ans et plus qui se présenteront à la clinique pour des signes de maladie respiratoire.
>>Singapour : l'extension du réseau ferroviaire devrait être retardée
>>Coronavirus : Singapour et l’Indonésie assouplissent leurs règles

Tests pour le virus du SARS-CoV-2 à Singapour. Photo: VNA/CVN

Le ministère de la Santé de Singapour a annoncé qu'à partir du 1er juillet, tous les patients âgés de 13 ans et plus qui se présenteront à la clinique pour des signes de maladie respiratoire seront testés pour le virus du SRAS-CoV-2. Cela fait partie des mesures prises par le gouvernement singapourien pour empêcher la propagation de la pandémie de COVID-19 lorsque le pays entre dans la deuxième phase de la réouverture de l'économie.

Singapour prévoit également de tester tous les groupes cibles, tels que ceux qui travaillent en première ligne face à la pandémie de COVID-19, les personnes ayant des contacts avec les visiteurs lorsque Singapour rouvrira la frontière ou les personnes vivant dans des résidences communautaires. D'autres centres de dépistage régionaux seront créés au cours des prochaines semaines pour augmenter les tests.

Le ministère singapourien de la Santé a déclaré qu'il effectue actuellement de 11.000 à 12.000 tests par jour. Toutes les personnes âgées de 45 ans et plus qui présentent des symptômes d'une maladie respiratoire subissent un test de dépistage du SRAS-CoV-2 au moment de l'examen.

En Thaïlande, l'Autorité des transports métropolitains de Bangkok (BMTA) annoncé le 25 juin l'abolition de toutes les règles de distanciation sociale sur les bus, dans le contexte où le pays entre dans la 31e journée consécutive sans nouvelle infection dans la communauté.

En Indonésie, plus de 200 enfants, dont des enfants de moins de 5 ans, seraient morts du COVID-19. Selon le président de l'Association indonésienne de pédiatrie (IDAI), Aman Bhakti Pulungan, au moins 1.543 enfants en Indonésie sont touchés par le COVID-19, dont 36 sont décédés depuis que l'Indonésie a annoncé son premier cas de COVID-19 en mars 2020.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Un champ d’ananas pour affoler son compteur de Hormis les cavernes Mua ou Tam Côc - Bich Dông, la province de Ninh Binh abrite également une nouvelle destination attirant les visiteurs. Il s’agit d’un champ d’ananas dans la ville de Tam Diêp.