19/08/2020 18:36
L’Accord de Partenariat économique régional global (RCEP), qui est entré dans la phase d’achèvement de la révision juridique, devrait être signé en novembre prochain, sans l'Inde, selon le ministère indonésien du Commerce.
>>Les relations entre l’ASEAN et ses partenaires s’approfondissent
>>L'Inde examine la poursuite de l’accord commercial avec l'ASEAN

Le vice-ministre indonésien du Commerce, Jerry Sambuaga.
Photo : AN/CVN

Le RCEP est un projet d’accord de libre-échange entre les dix États membres de l’ASEAN et six partenaires : la Chine, le Japon, l’Inde, la République de Corée, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

L'Inde s'est retirée des négociations du RCEP en novembre 2019 en raison de ses préoccupations concernant son déficit commercial croissant avec la Chine. La situation s’est aggravée, après les affrontements entre les troupes chinoises et indiennes sur la frontière disputée au Ladakh.

Le vice-ministre indonésien du Commerce, Jerry Sambuaga, a déclaré que les pays participants ont convenu d’ouvrir la porte à l’Inde, au cas où ce pays déciderait de rejoindre cet accord, car sa participation est très importante tant sur les fronts de la politique, de l’économie que de la solidarité en Asie.

Avec la conclusion des négociations sur le RCEP, l’Indonésie aura l’occasion d’accéder à de nouveaux marchés  et d’améliorer sa compétitivité.
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le 2e programme de promotion du tourisme : l’accent mis sur la sécurité Une conférence co-organisée par l’Administration nationale du tourisme du Vietnam (ANTV), le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et le journal en ligne VnExpress à Hanoi le 24 septembre s’est focalisée sur le thème "Stimuler la demande touristique – Expérimenter un Vietnam sûr et attrayant".