14/08/2020 23:52
Afin de profiter des opportunités de l’Accord de libre-échange Union européenne - Vietnam (EVFTA), certains experts de l’industrie sidérurgique ont mis l’accent sur l’importance des mesures telles que le renforcement de la recherche, la prévision des tendances du marché et l’application des barrières commerciales pour l’alerte précoce.
>>L’EVFTA promet de stimuler le commerce vietnamo-danois

Avec des préférences tarifaires accordées lors de la mise en œuvre de l’EVFTA, l’UE sera un marché majeur pour les entreprises sidérurgiques vietnamiennes.
Photo : Quôc Khanh/VNA/CVN

L’entrée en vigueur de l’EVFTA à partir du 1er août devrait aider l’industrie sidérurgique à saisir les possibilités d’exportation vers le marché de l’Union européen (UE). Cependant, la réalité montre que l’UE n’est pas un marché facile pour l’industrie sidérurgique.

Selon Trinh Khôi Nguyên, vice-président de l’Association de l’acier du Vietnam, lorsque l’EVFTA entrera en vigueur, l’accord ouvrira de grandes opportunités pour les industries, y compris l’industrie de l’acier. Pourtant, le marché des pays européens est saturé de transactions commerciales, principalement les activités d’investissement et d’affaires dans l’intérieur du bloc.

Selon les statistiques, le marché de l’UE représente environ 4,2% des exportations totales d’acier du Vietnam. Pendant ce temps, le marché traditionnel comme l’ASEAN et la Chine s’occupe toujours une grande proportion, près de 55% et 19% respectivement. Pour entrer sur le marché européen, les produits doivent répondre à de nombreuses normes élevées et strictes, a souligné Trinh Khoi Nguyen.

Les entreprises sidérurgiques vietnamiennes désireuses de chercher l’entrée dans le marché européen devront changer leurs processus de production et leurs pratiques commerciales, dans le but de s’adapter à ces normes strictes. Entre-temps, pour rejoindre le marché de l’UE, la partie vietnamienne devra concurrencer des pays très puissants de l’industrie sidérurgique tels que la Chine, le Japon et la République de Corée. En outre, l’UE exige également une origine claire des marchandises.

Le ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce se concentrera sur le renforcement de la diffusion de l’EVFTA auprès du public sous formes plus innovantes, l’intensification de la mise en œuvre de l’EVFTA au niveau des ministères, des branches et des localités, etc. En même temps, il est nécessaire de réviser les lois et les institutions pendant le déploiement de l’accord.

NDEL/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La VNA fête ses 75 ans, un flux incessant d’informations officielles

Le tourisme vietnamien pâtit du coronavirus Au troisième trimestre de cette année, environ 44.000 arrivées de visiteurs étrangers ont été recensées au Vietnam, soit 1% du bilan de la même période de l’an dernier, selon l’Office général des statistiques.