24/08/2017 17:04
>>Au Guatemala, une lagune disparaît, victime du changement climatique
>>L'Amérique centrale frappée par un ouragan puis un séisme puissant

Les sécheresses prolongées au Salvador, au Guatemala et au Honduras - exacerbées par le phénomène El Nino de 2014 à 2016 - contribuent à l'augmentation de la migration irrégulière de ces pays vers les États-Unis, indique une étude de plusieurs organisations internationales publiée mercredi 23 août, citée par l'ONU dans son communiqué. L'étude montre la nécessité d'investir dans des programmes à long terme afin de décourager les personnes de la région du Corredor Seco à émigrer et de réduire les risques pour les émigrés et l'impact sur les familles qu'ils ont laissées derrières eux. Financée et coproduite par le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), le Fonds international pour le développement agricole (FIDA) et la Banque interaméricaine de développement (IBD), l'étude a été réalisée en collaboration avec l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l'Organisation des Etats américains (OEA).
 
  Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.