10/05/2018 19:26
Une table ronde sur la science et le programme de développement durable 2030 se tient aujourd’hui 10 mai au Centre international des sciences et de l'éducation interdisciplinaire (ICISE) à Quy Nhon dans la province de Binh Dinh (Centre).
>>Deux Prix Nobel s'intéressent à "La science pour le développement"
>>Bientôt une zone urbaine scientifique et éducative à Binh Dinh
>>Bientôt une conférence sur "La science pour le développement" à Quy Nhon

Table ronde sur la science et le programme de développement durable 2030, le 10 mai à l'ICISE, à Quy Nhon, province de Binh Dinh (Centre).

La table ronde entre dans le cadre de la conférence internationale "La science pour le développement", inaugurée hier 9 mai à l’ICISE.

Les participants y ont eu l’opportunité d’écouter des spécialistes renommés issus de l'Agence française de développement (AFD), de l'Institut de recherche pour le développement (IRD), du Conseil européen pour la recherche nucléaire (CERN) et de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Les questions de la contribution de la science, de la technologie et de l'innovation (STI) à la mise en œuvre de l'Agenda 2030 ont été soulevées et explorées par les experts.

Dans son exposé sur  "Macro économie et thermodynamique", Gael Giraud, chef économiste de l’AFD, a alerté la nette baisse des ressources naturelles.

Gael Giraud, chef économiste de l’AFD, présente son exposé à la table ronde.

Face à cette situation, Gael Giraud a encouragé l’utilisation d’énergies renouvelables. "L’AFD s’intéresse toujours à chercher des mesures favorables au développement durable face au changement climatique", a-t-il souligné.

Pour sa part, la directrice générale déléguée de l’IRD, Elisabeth Barbier, a souligné l’importance de la STI à la mise en œuvre de l'Agenda 2030. D’après elle, il faudrait chercher des mesures efficaces pour lutter contre les méfaits du plastique dans l’environnement et protéger les ressources en eau.

Le Vietnam et l’Agenda 2030
pour le développement durable


Ces derniers temps, le Vietnam a mis en place une multitude d’actions pour intégrer le contenu de l’Agenda 2030 dans tous ses programmes de développement socio-économique. En effet, un plan d’action national visant à sa réalisation a été établi et soumis au gouvernement en novembre 2016 par le ministère du Plan et de l’Investissement, en collaboration avec de nombreux ministères et organes gestionnaires.

Ce texte a défini 115 objectifs de développement durable que le Vietnam souhaite poursuivre, qui consistent notamment à éliminer la pauvreté sous toutes ses formes dans l’ensemble du pays, assurer la sécurité alimentaire, développer l’agriculture durable, garantir l'accès de tous à des services énergétiques fiables et durables.

Pour la période 2017-2020, le Vietnam s’est fixé pour objectif de perfectionner son cadre juridique, institutionnel et de gestion régissant le développement durable.

L'Agenda 2030 a été adopté par l'ONU en septembre 2015 après deux ans de négociations incluant les gouvernements et la société civile. Il définit des cibles à atteindre à l'horizon 2030. Elles sont au nombre de 1.691 et sont communes à tous les pays engagés. Elles répondent aux objectifs généraux suivants : éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous. Dans un souci d'appropriation et de communication, elles sont parfois regroupées en cinq domaines, les "5P" : peuple, prospérité, planète, paix, partenariats.

Source: Wikipédia

Texte et photos: Câm Sa/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.