18/07/2021 07:59
La transformation numérique a grandement contribué à la restructuration agricole et constitue une bonne solution pour améliorer la valeur ajoutée des produits agricoles. Cependant, ces progrès restent lents au Vietnam et des recherches supplémentaires sont nécessaires.
>>Les agriculteurs au cœur de la transition numérique
>>Quatre jeunes hommes et leur ferme selon le modèle israélien
>>L’agriculture de Hà Tinh entame sa transition numérique


Vendre des expériences

Le vice-ministre de l’Information et de la Communication, Nguyên Huy Dung


De nombreuses questions ont été posées concernant la transformation numérique de l’agriculture et l’introduction de la technologie dans la vie des agriculteurs. Grâce à la transformation numérique, ces derniers dépendront des données plutôt que de la météo comme auparavant. Donc, ils pourront établir des plans de production appropriés.

La transformation numérique permet aux agriculteurs de vendre leurs expériences. Traditionnellement, ils vendent directement des bananes aux acheteurs, mais actuellement, ils peuvent fournir à leurs clients le processus de soins des bananiers, les acheteurs peuvent superviser l’ensemble du processus de culture du bananier dès son plus jeune âge.

La transformation numérique permet également aux clients de comparer les prix à de nombreux endroits. Elle crée une plate-forme qui permet aux agriculteurs et aux entreprises de se connecter quel que soit leur emplacement. Nous pouvons connecter 9 millions de foyers agricoles avec des sociétés de transformation ou les attacher à 100 millions de consommateurs dans tout le pays, voire à 6 milliards de consommateurs dans le monde.


Un "remède" efficace pour l’agriculture vietnamienne

Le secrétaire général de l’Association de l’agriculture numérique du Vietnam, Nguyên Duc Tùng

L’application de la haute technologie ne doit pas être considérée comme une solution à court terme, mais comme une orientation pour l’avenir du secteur. Conformément à l’Association de l’agriculture numérique du Vietnam (VIDA), l’établissement du système de données numériques qui permet de stocker et d’administrer les données de l’agriculture vietnamienne, en combinaison avec l’application qui affiche lesdites données sur le système d’information géographique (SIG) de manière vivante et intuitive, est essentielle.

Le système de la carte numérique agricole du Vietnam permettra de gérer et de mettre à jour en permanence les données sur le sol, l’hydrologie, les produits agricoles, les produits forestiers et aquacoles dans les provinces et les villes du pays, aidant ainsi les organes de gestion à obtenir suffisamment de données et de chiffres pour planifier des macro-stratégies (planifications de la recherche de marché, des politiques de gestion, des zones de culture…).

Ce système contribuera également à connecter les acheteurs et les vendeurs, à élargir les marchés, à améliorer la valeur des produits. En outre, il aidera les entreprises agricoles à acquérir des informations pertinentes pour élaborer leurs stratégies et plans commerciaux.


Des solutions d'agriculture intelligente

La directrice du Département
des sciences, des technologies et de l’environnement (relevant du ministère 
de l’Agriculture
et du Développement rural), Nguyên Thi Thu Thuy

Le modèle de production inefficace à petite échelle qui n’a pas de lien avec les chaînes de valeur est considéré comme le goulot d’étranglement de l’agriculture vietnamienne. La haute technologie contribuera à augmenter la productivité et l’efficacité. De nombreux avancées techniques ont été appliquées dans la production pour   augmenter la qualité et la valeur des produits.

L’IoT (Internet des objets) et le Big Data ont été appliqués à l’aide de logiciels qui analysent les données sur l’environnement, les types de plantes et les étapes de la croissance. L’IoT, la blockchain et la biotechnologie sont introduits dans des élevages à grande échelle. L’intelligence artificielle a été utilisée dans les écloseries de crevettes pour analyser les données sur la qualité de l’eau, l’alimentation et la gestion de la santé des crevettes, réduisant ainsi les coûts  de production.                    
                        

Construire un système de données numériques

Le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Lê Quôc Doanh

Dans le projet de restructuration du secteur agricole, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural estime que les deux piliers sont les sciences et  technologies et la réorganisation de la production. Ils sont étroitement liés à la transformation numérique.

L’Association de l’agriculture numérique du Vietnam doit construire un système de données numériques à travers lequel les unités de gestion, les entreprises, les coopératives et les agriculteurs peuvent se connecter pour construire une chaîne de valeur des produits agricoles en contribuant à attirer des investissements dans ce secteur. Donc, il est nécessaire d’aborder des questions spécifiques telles que la création d’applications cartographiques pour rechercher des informations sur les sols, l’hydrologie, la quantité de production agricole et aquacole dans le pays et les détails de chaque province et ville. 

Thúy Hà/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.