09/02/2015 23:35
Ces dernières années, les services ménagers sont en pleine croissance alors qu’ils sont encore loin de donner satisfaction. En ces jours précédant le Têt, la demande explose, et les entreprises s’efforcent d’y répondre au mieux.

>>Tet de la Chèvre: prévention et lutte contre les épidémies et garantie des activités médicales
>>Têt : parapluie au Nord, parasol au Sud

Pham Van Triêu, représentant de la Sarl Vina Tân, explique que sa compagnie ne proposait auparavant que des services de transport de marchandises et de déménagement. Mais sa clientèle réclamant de plus en plus des services de nettoyage et de soin de meubles, l’entreprise a finalement décidé d’en fournir.  Ce schéma de complémentarité des services est apparu il y a quatre ans. Aujourd’hui, M. Triêu a une équipe de quatre à six personnes spécialisées dans de tels services. Lors des semaines précédant le Têt, il embauche en plus des étudiants pour répondre à l’afflux de commandes. Ses tarifs pour le nettoyage complet d’une maison vont de 1 à 1,2 millions de dôngs. Le nettoyage du plancher et des murs est de l’ordre de 12.000 à 15.000 dôngs/m2.

La Sarl MBC Tín Phong recrute aussi des saisonniers pour satisfaire sa clientèle. Son directeur indique que la majorité de ses clients sont de nouveaux propriétaires d’une maison, ou qui viennent de la faire rénover. Et son entreprise leur donne une pleine priorité jusqu’au 23e jour du 12e mois lunaire.
 

On nettoie tout, du sol au plafond. Photo : thanhnien/CVN


Selon Trân Quang Cuong, directeur de la Sarl de commerce et de services de propreté Phuong Nam, la demande pour de tels services croit de manière exponentielle en ce moment. Chaque jour, de nouvelles commandes sont passées, et le Têt approchant, il en reçoit plus de 10 par jour. Ses employés ne chôment donc pas ! "Ma société a été créée il y a six ans. À ce moment-là̀, ce service n'était pas à la mode, contrairement à aujourd’hui où nous sommes nombreux à être sur le marché. La concurrence se durcit en termes de prix et de qualité des services", dit M. Cuong. Et d’ajouter : «Nous n'affichons pas de prix fixe pour ces services, nous faisons systématiquement un devis en visitant les maisons". 

Chaque entreprise voit midi à sa porte. Ainsi, Tin Phong propose des prix adaptés aux diverses exigences des clients (service complet ou partiel, heures supplémentaires, nettoyage des biens les plus précieux…). Son prix moyen pour le nettoyage complet d’un appartement de 50 à 80m2 est de l’ordre de 1,2 million de dôngs, et de 1,4 million pour un appartement de 100 m2.

Les prix flambent

M. Minh Tri, dans le 1er arrondissement, déclare : "Je possède une entreprise et chaque année, je recours à des services de nettoyage pour mon bureau. Bien que désormais ces services soient courants, les prix ne baissent pas. Au contraire, d’une année sur l’autre, ils augmentent fortement. D’après mon expérience, il faut s’y prendre le plus tôt possible si l’on veut faire des économies et s’assurer de la qualité des services".

En effet, les sociétés de nettoyage et leurs personnels profitent du Têt pour s’enrichir. Mme Thao, employée dans ce secteur dans le 7e arrondissement, confie : "Après ma journée de travail, je fais le ménage pour des proches pour 50.000 dôngs/heure à l’occasion du Têt. En guise de pourboire, je reçois une enveloppe rouge de +lì xì+. Ainsi, j'ai plus d'argent pour acheter des vêtements neufs à mes enfants".

M. Huu Nghia, gardien d’un bâtiment du 4e arrondissement, gagne habilement de l'argent : pendant les vacances de ses clients, il arrose leurs  jardins, et bien qu’il ne demande pas de salaire pour ce travail, il est quand même rémunéré.

À Hanoi, les entreprises de nettoyage indiquent que le prix d’un service de ménage à domicile pour ce Têt Ât Mùi augmentera de 10 à 15%. Les entreprises offrent d’autres services : travail domestique selon les heures, garde des enfants, des personnes malades et des personnes âgées... Le prix moyen est d’environ 50.000 dôngs/personne/heure, avec un maximum de un million de dôngs.

Mme Nhi, employée de la compagnie par actions de développement de services de propreté HMC, a relevé que son entreprise propose un tarif moyen de 499.000 dông/4 heures pour 2 nettoyeurs dans un contrat signé en janvier. En février, plus précisément entre les 23 et 29e jour du dernier mois de l’année lunaire, le prix monte à 60.000đ/heure, et du 30 au 4e jour du premier mois suivant, le prix est de 120.000đ/heure le jour, et de 150.000đ le soir. Les prix passent ainsi du simple au triple. Mais les familles ne se privent pas de recourir à ces services professionnels.

Tout comme à Hô Chi Minh-Ville, certaines familles optent pour des groupes d'étudiants. Les prix, en ce cas, sont plus bas : entre 35.000 et 40.000 dôngs/heure, mais la qualité du service est moins bonne...

Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.