06/10/2021 10:50
Les banques vietnamiennes annoncent massivement leur plan d’émission des actions au cours de 2021 pour augmenter leur capital statutaire visant à assurer leur solidité financière.
>>La Banque d’État du Vietnam prolonge de six mois le moratoire sur la dette
>>Banques : les taux d'intérêt réduits pour les entreprises en difficulté
>>La Banque d’État du Vietnam maintient la flexibilité des taux de change

Après Vietinbank, Agribank, c’est la Vietcombank qui a reçu le feu vert du Premier ministre pour son plan d’augmentation du fonds étatique de 7.657 milliards de dôngs. Pour sa part, la Banque d’État du Vietnam (BEV) a accepté la hausse du capital statutaire d’une série des banques par actions commerciales.

La VietinBank a appliqué les normes Basel II depuis le 1er janiver 2021.
Photo : VNA/CVN

Tout récemment, la BEV a autorisé la VP Bank à augmenter son capital statutaire de 80% pour atteindre 45.000 milliards de dôngs.  La banque SHB a reçu l’autorisation pour porter son capital statutaire à 26.674 milliards de dôngs. La banque MSB peut augmenter son capital statutaire de 3.525 à 15.275 milliards de dôngs. Kiên Long Bank et United Overseas Bank Việt Nam sont également autorisées à augmenter leur capital. En particulier, TP Bank est sur le point de demander pour la deuxième fois au cours de cette année, une hausse du capital.

La banque A Châu (ACB) a soumis aux actionnaires un plan pour émettre 540 millions d’actions afin de porter le capital statutaire à 27.019 milliards de dôngs. Raisons : majoration des fonds pour fournir des crédits à moyen et à long terme, augmentation de l’achat des obligations gouvernementales, investissements dans les projets stratégiques sur la période 2019-2024 et élévation de la capacité financière de la banque. En 2021, l’ACB table sur un bénéfice avant l’impôt de 10.602 milliards de dôngs, soit une hausse de 10,4% par rapport à l’an dernier.  Elle va achever l’augmentation de capital statutaire à la fin du troisième trimestre de 2021. Pour sa part, la banque Phuong Dông (OCB) prévoit d’augmenter le capital statutaire de 25%, contre 11.000 milliards de dôngs maintenant, selon le président du Conseil d’administration, Trinh Van Tuân. La banque SHB planifie également la hausse du capital statutaire à 21.300 milliards de dôngs.
 
La course par l’émission en masse d’obligations  

Selon les statistiques de la société boursière VN Direct, en 2020, les banques ont ajouté seulement 33.000 milliards de dôngs à leur capital statutaire. Aux estimations des experts, la course de la hausse du fonds social s’accéléra cette année, à raison de la date de l’application de la circulaire 41 de la BEV qui implique le taux de sécurité de capital des banques (Basel II).


La tendance à l'augmentation du capital statutaire permet aux banques d’atteindre une croissance durable. Pour investir davantage dans leurs infrastructures techniques et améliorer leur compétitivité, elles nécessitent l’apport de sommes importantes. La majoration du capital statutaire est très importante pour les objectifs de modernisation de la banque, de respect de norme de Basel II et d’amélioration de la capacité financière. Par ailleurs, la limite de fourniture des crédits dépend du volume de capital statutaire de chaque banque. Ainsi, l’élargissement des crédits oblige les banques à la course à la hausse du capital statutaire.

Vague de hausse du capital statutaire des banques

Les normes Basel II  constituent un dispositif prudentiel destiné à mieux appréhender les risques bancaires, principalement celui des crédits. Elles sont destinées à garantir un niveau minimum de capitaux propres des banques afin qu’elles soient en mesure de faire face aux risques éventuels liés à leurs activités (non remboursement de crédits ou autres pertes de valeur de leurs actifs). Il s’agit en particulier des risques des crédits impayés, figurant au bilan, et de ceux que représentent les contreparties résultant notamment des engagements pris sur les marchés financiers, figurant également sur le bilan, mais aussi et surtout les activités hors-bilan concernant les produits dérivés. Le but final est d’éloigner le danger d’une crise systémique comme celle de 2008.

Selon les statistiques des rapports de 30 banques, fin 2020, 18 se dotaient d’un capital statutaire dépassant 10.000 milliards de dôngs. En 2020, la vague de hausse du capital statutaire des banques a ralenti à cause de la pandémie de COVID-19.  Pourtant, ces derniers temps, la course a été relancée. L’an dernier, HDBank est arrivée en tête pour la hausse du capital statutaire, avec une augmentation de 64% pour atteindre 16.088 milliards de dôngs. La banque SHB a ainsi augmenté de 5.500 milliards de dôngs son capital statutaire pour arriver à un total de 17.558 milliards de dôngs. Le secteur bancaire compte encore plusieurs banques ayant un capital statutaire de moins de 5.000 milliards de dôngs. À savoir : VietBank (4.190 milliards de dôngs), SaigonBank (3.080), KiênlongBank (3.237), NCB (4.102) et PGBank (3.000).

Pour augmenter leur capital, les banques peuvent choisir plusieurs solutions : émission d'actions ou d'obligations, fusion ou coopération avec des compagnies générales ou groupes économiques... Pourtant, seules les banques d'envergure ont des atouts dans l'émission d'actions. Les établissements de petite envergure ont des difficultés car les frais d'émission sont élevés. Parmi les solutions précitées, les banques préfèrent l'émission d'actions et la recherche des actionnaires stratégiques. En août seulement, 2.324 milliards de dôngs d’obligations ont été émises par les banques BIDV, Vietinbank, VIB, MB et VietCapital Bank.

Thê Linh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.