01/11/2018 08:43
Suspendus depuis l'échec du lancement d'une fusée Soyouz qui avait contraint en octobre deux spationautes à revenir sur Terre, les vols habités vers la Station spatiale internationale (ISS) devraient reprendre dès le 3 décembre, a annoncé mercredi 31 octobre la Russie.
>>Défaillance du Soyouz: retour dans l'espace au printemps 2019 pour les deux astronautes
>>ISS: les deux astronautes sont vivants (Kremlin)

Les astronautes Nick Hague et Alexey Ovchinin avant leur embarquement dans une fusée Soyouz, le 11 octobre à Baïkonour, au Kazakhstan.
Photo: AFP/VNA/CVN

À veille de la publication des premières conclusions de l'enquête sur cet événement pour le secteur spatial russe, Sergueï Krikaliov, l'ancien cosmonaute et actuel directeur exécutif de l'agence spatiale russe Roskosmos, a assuré que le lancement du prochain vaisseau aurait lieu "légèrement en avance".

Il emportera le Russe Oleg Kononenko, l'astronaute américaine Anne McClain et le spationaute canadien David Saint-Jacques

"Nous faisons tout pour que le lancement du vaisseau ait lieu le 3 décembre", a-t-il ajouté, cité par les agences de presse russes, à l'occasion de la visite d'un grand hôpital moscovite où sont conçues les expériences menées par les scientifiques russes sur la station orbitale.

Initialement, ils auraient dû s'envoler le 20 décembre sur l'ISS mais leur arrivée prématurée serait un soulagement pour les trois occupants actuels de la station: le commandant de bord allemand Alexander Gerst, l'Américaine Serena Aunon-Chancellor et le Russe Sergueï Prokopiev.

Ceux-ci sont laissés seuls en orbite à 400 kilomètres d'altitude alors que la Russie avait annoncé une interruption des vols des fusées Soyouz, seul moyen d'acheminer des hommes vers l'ISS, le temps d'identifier les causes de l'échec.

L'équipage actuel à bord de l'ISS devrait pouvoir revenir sur Terre "autour du 20 décembre", a déclaré Sergueï Krikaliov, soit un léger retard par rapport à la date initiale de leur retour, le 13 décembre.

Selon toute vraisemblance, ils n'auraient de toute façon pu rester très longtemps en orbite: les vaisseaux permettant de revenir sur Terre ont une durée de vie de 210 jours à compter de leur amarrage sur l'ISS, en raison des batteries installées à bord. Leur Soyouz MS-09 étant arrivé en juin, cela repoussait à janvier la date-limite d'un retour.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.