23/12/2015 22:56
La Russie va coopérer étroitement avec l’Association des Nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN).
>>La Russie soutient l'établissement des relations économiques Asie-Europe-ASEAN
>>L'ASEAN est un partenaire important de la Russie

Le ministre russe des Affaires étrangères (AE), Sergei Lavrov.
Photo : AFP/VNA/CVN

Cette déclaration a été faite par le ministère russe des Affaires étrangères (AE) après une réunion tenue le 22 décembre pour discuter des préparatifs du Sommet Russie-ASEAN en 2016.

Coopérer étroitement avec l’ASEAN est une orientation clé dans la réalisation de la ligne du président russe sur le renforcement de la position de la Russie en Asie-Pacifique. Cette orientation favorise en outre le développement socio-économique de la Russie.

Le ministère russe des Affaires étrangères a affirmé la nécessité de développer la coopération avec l’ASEAN dans la lutte contre les défis et menaces émergents et traditionnels, notamment le terrorisme et l’extrémisme, responsables de lourds dégâts à la fois pour la Russie et l’ASEAN.

Sur le plan économique, le ministère russe des Affaires étrangères a indiqué que Moscou élargirait sa coopération commerciale et d’investissement avec les dix pays membres de l’ASEAN, lancerait des projets de hautes technologies avec la participation d'entreprises des deux parties.

La Russie s’intéresse en outre au renforcement des liens dans la culture et les activités humanitaires. Dans ce contexte, 2016 sera placée sous le signe de l’Année culturelle Russie-ASEAN.

Le Sommet Russie-ASEAN aura lieu en mai en 2016 à Sotchi pour célébrer le 20e anniversaire de l'établissement officiel du partenariat de dialogue entre les deux parties.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.