19/07/2019 09:50
La Russie est disposée à fournir à la Turquie des chasseurs Su-35 si Ankara le souhaite, a déclaré jeudi 18 juillet Sergueï Tchemezov, responsable du conglomérat russe de haute technologie Rostec, après que les États-Unis ont exclu la Turquie du programme d'avions de chasse américains F-35.
>>Washington bloque la participation d'Ankara au programme d'avions F-35
>>Un nouveau sommet Turquie - Russie - Iran sur la Syrie aura lieu en août à Ankara


Un chasseur Su-35 de la Russie. Photo: TASS/VNA/CVN

"Si nos collègues turcs en expriment le désir, nous sommes prêts à mettre au point la livraison du Su-35", a affirmé M. Tchemezov cité par les médias russes. Développé sur la base du type Su-27, le Su-35 est un chasseur polyvalent supersonique avec un siège et des moteurs jumelés.

La Maison Blanche a confirmé mercredi 17 juillet dans un communiqué que l'achat par la Turquie de systèmes de défense antiaériens russes S-400 avait conduit à la fin de la participation d'Ankara au programme F-35.

Il a noté que les chasseurs furtifs F-35 ne pouvaient pas coexister avec le système S-400, expliquant que la plate-forme russe de collecte de renseignements serait utilisée pour connaître les capacités avancées des F-35.

En décembre 2017, Ankara et Moscou ont signé un accord d'une valeur de 2,5 milliards de dollars pour deux batteries du système S-400, considéré comme le plus avancé du genre en Russie, capable de détruire des cibles à une distance de 400 km et à une hauteur maximale de 30 km.

La Russie a récemment livré plusieurs lots de composants S-400 à la Turquie.

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans