11/02/2020 09:09
La Russie est prête à discuter des restrictions sur ses armes nucléaires dans un format bilatéral ou multilatéral à condition que d'autres parties respectent les mêmes engagements, a annoncé lundi 10 février le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

>>Russie : Le secteur nucléaire produit une quantité record d'électricité en 2019
>>Site nucléaire de Fordow : la Russie suspend sa coopération 
 

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.
Photo : AFP/VNA/CVN


"Si on nous propose d'appliquer des restrictions sur nos armes alors que d'autres développent tout indéfiniment (...) bien sûr, une telle discussion ne nous mènera nulle part", a indiqué le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov dans un entretien avec le journal Rossiiskaya Gazeta.

Il a rappelé qu'après le retrait unilatéral des États-Unis du Traité sur les missiles antimissiles balistiques (ABM) en 2002 et du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (INF) en 2019, Washington a rejeté la proposition de Moscou de déclarer un moratoire sur la création et le déploiement de missiles à portée intermédiaire.

Les États-Unis prévoient de déployer des missiles à moyenne et à courte portée dans la région Asie-Pacifique, a ajouté le chef de la diplomatie russe. Il a poursuivi en faisant remarquer que la Russie avait proposé à plusieurs reprises de prolonger le nouveau Traité sur la réduction des armements stratégiques (New START), qui expira l'année prochaine.
 
S'il s'agit de négociations multilatérales sur le traité New START auxquelles tout le monde accepte de participer, bien sûr, la Russie participera également à ce processus, a assuré M. Lavrov.

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Le Centre du Vietnam reste une destination sûre Alors que de nombreuses localités ont suspendu leurs activités touristiques pour prévenir les infections respiratoires aiguës causées par la nouvelle souche du coronavirus (COVID-19), le Centre du Vietnam fait des efforts pour assurer la sécurité pour accueillir les voyageurs, avec des mesures pour consolider son image de destination sûre.