16/10/2019 14:31
Des centaines de personnes, dont des vétérans russes et américains de la conquête spatiale, sont venus mardi 15 octobre faire leurs adieux à l'ancien cosmonaute soviétique Alexeï Leonov, le premier homme, en 1965, à être sorti dans l'espace.
>>Célébration de la Journée mondiale de l'aviation et de l'astronautique
>>La Russie lance avec succès la capsule spatiale Soyouz MS-15 vers l'ISS

Obsèques de l'ancien cosmonaute soviétique Alexeï Leonov près de Moscou, le 15 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Thomas Stafford, un astronaute américain de 89 ans, Valentina Terechkova, la première femme dans l'espace, et le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou étaient parmi les figures de premier plan présentes aux obsèques, organisées au mémorial militaire de Mytichtchi, en banlieue de Moscou.

"C'est dur d'accepter qu'il faille te dire au revoir aujourd'hui", a déclaré Mme Terechkova, 82 ans, s'adressant au défunt, deux fois héros de l'Union soviétique et mort la semaine passée à 85 ans.

Le cercueil, enveloppé dans le drapeau russe et entouré de fleurs, était encadré de soldats en uniforme d'apparat tandis que les multiples décorations de cette figure de la conquête spatiale étaient épinglées face au public.

L'ancien cosmonaute soviétique Alexeï Leonov lors d'une conférence de presse à Genève le 12 novembre 2015.

Photo : AFP/VNA/CVN 
Parti à bord du vaisseau Voskhod-2, Alexeï Leonov avait effectué le 19 mars 1965 la première sortie d'un homme dans l'espace, ce qui lui avait valu le surnom de "premier piéton de l'espace".

"On ne t'oubliera jamais", a lancé en russe Thomas Stafford, qui a co-présidé avec Leonov la première opération spatiale conjointe soviéto-américaine en 1975, en plein Guerre froide entre l'URSS et les États-Unis.

Cette mission avait marqué le début d'une coopération qui se poursuit encore sur la Station spatiale internationale (ISS).

"Leonov disait toujours : 'Si seulement les États pouvaient prendre exemple sur l'amitié entre cosmonautes'", a déclaré, en marge des funérailles, le cosmonaute Sergueï Krikaliov, regrettant la mort d'un "grand patriote".

De nombreux anonymes étaient venus saluer Alexeï Leonov. Gleb Smirnov, étudiant en ingénierie spatiale, a déposé des œillets rouges sur la tombe du "dernier des géants", un de "ceux qui n'avaient peur de rien".

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.