11/09/2018 17:44
La Russie lance mardi 11 septembre les plus vastes manœuvres militaires de son histoire avec près de 300.000 hommes, toutes les composantes de l'armée impliquées et des soldats chinois en soutien.
>>Un sommet Russie - Turquie - Iran prévu le 7 septembre à Téhéran
>>Le ministre russe des AE discute de la Syrie et de l'Ukraine avec le chef de l'ONU

Une parade militaire à Saint-Petersbourg, en Russie, le 9 mai.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le déploiement massif participent les armées chinoise et mongole, baptisé "Vostok-2018" (Est-2018), continuera jusqu'au 17 septembre en Sibérie orientale et dans l'Extrême-Orient russe. Aux yeux de l'armée russe, cette démonstration de force est similaire à "Zapad-81" (Ouest-81) qui, il y a près de 40 ans, avait mobilisé entre 100.000 et 150.000 soldats du pacte de Varsovie en Europe orientale.

"Il y aura comme un air de Zapad-81, mais en plus imposant d'une certaine manière", se félicitait d'ailleurs fin août le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, détaillant le contingent attendu: 300.000 soldats, 36.000 véhicules, 1.000 avions et 80 navires.

"Imaginez 36.000 engins militaires se déplaçant en même temps: des chars, des blindés de transport de troupes, des véhicules de combat d'infanterie. Et tout cela, bien sûr, dans des conditions aussi proches d'une situation de combat que possible", s'était-il enthousiasmé.

Tout le répertoire moderne de l'armée russe sera de la partie: des missiles Iskander, capables de transporter des ogives nucléaires, des tanks T-80 et T-90 ou les récents avions de combats Su-34 et Su-35. En mer, la flotte russe déploiera plusieurs frégates équipées de missiles Kalibr.

Si les précédents exercices militaires russes dans la région, Vostok-2014, avaient déjà rassemblé 155.000 soldats, les manœuvres Zapad-2017 (Ouest-2017) organisées l'an passé aux portes de l'Union européenne n'avaient en comparaison impliqué que 12.700 hommes selon Moscou, l'Ukraine et les pays baltes évoquant un contingent bien plus important.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.