13/01/2016 11:37
Le président russe Vladimir Poutine a déclaré que la Russie était prête à interagir avec l'OTAN et les membres du G8 si les autres parties manifestent la même volonté.
>>Les sanctions occidentales affectent de façon "sensible" la Russie, selon Poutine

Le président russe Vladimir Poutine. Photo : AFP/VNA/CVN

M. Poutine s'est exprimé ainsi dans une interview accordée le 5 janvier au journal allemand Bild, dont la deuxième partie a été publiée sur le site Internet du Kremlin le 12 janvier.

Exprimant le sentiment que la Russie a été traitée comme un cas à part, M. Poutine a déclaré que le pays n'avait jamais pu devenir un membre du G8 à part entière, car il y avait toujours eu des négociations séparées entre les sept autres pays.

"Ce n'est pas la Russie qui a interrompu la coopération avec le G8 ou le Conseil Russie-OTAN. Nous voulons interagir avec tout le monde... Mais une relation ne peut être heureuse que lorsque les sentiments sont réciproques", a-t-il souligné.

M. Poutine a souligné que la présence de la Russie était utile au sein du groupe des plus grands pays industrialisés de la planète, car le pays peut apporter un point de vue différent sur plusieurs questions, citant le rôle que la Russie a joué au sein de cadres multilatéraux tels que le G20, l'APEC et les BRICS.

Interrogé sur les relations tendues avec la Turquie, membre de l'OTAN, le dirigeant russe a déclaré qu'il espérait que des incidents tels que la destruction d'un avion de combat russe par Ankara ne provoqueraient pas d'hostilités de grande ampleur, tout en avertissant que la Russie défendrait ses intérêts sécuritaires par tous les moyens si des menaces contre la Russie se produisaient.

Par ailleurs, M. Poutine a qualifié de mensonges les informations véhiculées par les médias occidentaux selon lesquelles les forces armées russes en Syrie se battaient contre les rebelles opposés au gouvernement syrien, et non contre l'État Islamique, tout en critiquant vivement la réticence de ces mêmes médias à critiquer les attaques de l'armée de l'air américaine contre un hôpital de Médecins Sans Frontières en Afghanistan.

En ce qui concerne l'avenir de la Syrie, M. Poutine a plaidé pour une réforme de la Constitution dans le pays et des élections présidentielles et législatives anticipées fondées sur la nouvelle Constitution.

"Ce sont les Syriens eux-mêmes qui doivent décider qui devrait diriger leur pays et comment. C'est le seul moyen d'obtenir la stabilité et la sécurité", a-t-il ajouté.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.