16/10/2018 15:26
Les ministres de l'Énergie russe et iranien ont discuté lundi 15 octobre de la possibilité d'une nouvelle régulation de la production pétrolière dans le cadre de l'accord conclu entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et les producteurs non membres de l'organisation.
>>Les prix du pétrole ont encore de la marge pour augmenter
>>L’Iran soutien le retour de l’Indonésie au sein de l’OPEP
>>La baisse du cours du pétrole se répercute sur l’économie nationale

Au mois de juin, l'OPEP et les producteurs non membres ont fixé leur production à 100% de leurs quotas maximaux. Photo: AFP/VNA/CVN

Au cours d'une rencontre de travail, le ministre russe de l'Énergie Alexander Novak et le ministre iranien du Pétrole Bijan Namdar Zanganeh ont discuté de la situation du marché pétrolier mondial, selon un communiqué de presse du ministère russe.

Évoquant l'augmentation de la demande mondiale en matière d'énergie, les deux ministres ont abordé la possibilité d'une nouvelle régulation de la production dans le cadre de l'accord entre l'OPEP et les producteurs non membres, afin de "prévenir une surchauffe du marché pétrolier".

"Après avoir augmenté la production d'1 million de barils par jour grâce à nos efforts conjoints, nous espérons pouvoir stabiliser le marché, et montrer que nous sommes des acteurs responsables en créant des règles stables et prévisibles dans le secteur pétrolier, ce qui profiterait à toutes les parties concernées: producteurs, consommateurs et investisseurs", a déclaré M. Novak.

Au mois de juin, l'OPEP et les producteurs non membres ont fixé leur production à 100 % de leurs quotas maximaux. Cela revient de fait à autoriser une hausse de la production, les signataires de l'accord ayant réduit leur production en-dessous de ces quotas maximaux au cours des derniers mois.

MM. Novak et Zanganeh ont également discuté de la coopération entre les deux pays dans le secteur du carburant et dans divers autres domaines. M. Novak a souligné que les échanges constants entre la Russie et l'Iran contribuaient à renforcer leur coopération bilatérale dans toute une gamme de domaines économiques et commerciaux, dont le secteur de l'énergie. 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Hanoï attache une grande importance à l'expansion du marché du tourisme international Le 11 décembre, le chef adjoint du Service du tourisme de Hanoï, Nguyên Anh Dung, a déclaré qu'en 2018, le secteur du tourisme avait affirmé son rôle et sa position en tant que secteur économique majeur ayant une croissance stable. Ce qui contribue efficacement à la restructuration économique de la ville.