01/08/2018 16:25
>>La Russie et le Japon aident le Vietnam à remédier aux conséquences du typhon Damrey

Les ministres russes des Affaires étrangères et de la Défense et leurs homologues japonais ont convenu mardi 31 juillet d'élargir davantage la coopération bilatérale en matière de sécurité, a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères. Ce consensus a été atteint lors du 3e cycle des consultations ministérielles au format "2+2" entre les deux pays, selon un communiqué du ministère. "Les deux camps ont exprimé la volonté d'élargir la coopération pragmatique dans le domaine de la sécurité. Nous sommes unis par la situation très difficile dans la région Asie-Pacifique tout comme dans l'ensemble de l'arène mondiale", a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. Les ministres ont mis l'accent sur la coopération dans des domaines tels que la lutte contre le terrorisme, la sécurité des informations à l'échelle internationale et la lutte contre la corruption, a-t-il noté. Il ont également salué les développements positifs sur la péninsule coréenne et ont appelé toutes les parties prenantes à faire preuve de retenue et de souplesse pour maintenir ce fragile processus de paix. Les deux parties ont également échangé leurs points de vue sur les questions relatives au Moyen-Orient et à la Syrie, avec une attention particulière pour les missions humanitaires dont l'aide au retour des réfugiés, la livraison de l'aide et la restauration des infrastructures. Le modèle "2+2" a été adopté lors d'une réunion entre la Russie et le Japon à Tokyo en novembre 2013.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.