09/06/2016 15:32
La Russie, cinq ans après un retour difficile dans l'aviation civile avec son Superjet régional, s'attaque désormais de front aux puissants avionneurs Airbus et Boeing avec le MC-21, son nouveau moyen-courrier présenté mercredi 8 juin.
>>Bientôt des toilettes auto-nettoyantes bactéricides dans des Boeing
>>L'avion électrique, horizon lointain du transport aérien

Le MC-21 peut transporter de 132 à 211 passagers. Photo : AFP/VNA/CVN
 
Le prototype du MC-21 a effectué son roulage inaugural dans un vaste hangar du constructeur public Irkout, dans la ville sibérienne d'Irkoutsk, son fuselage blanc et bleu balayé par de puissants projecteurs.

Lors de cette cérémonie à grand spectacle, le Premier ministre Dmitri Medvedev a salué "un événement attendu de longue date par notre aviation civile, pour la construction aéronautique et pour notre pays tout entier".

"Je suis convaincu que ce sera un très bon appareil, économique et fiable. Et ce que nous voyons aujourd'hui confirme que nous sommes capables de créer des appareils qui non seulement permettent à notre secteur aéronautique d'aller de l'avant, mais peuvent aussi concurrencer d'autres États", a souligné le chef du gouvernement.

Appareil moyen-courrier transportant de 132 à 211 passagers selon la configuration, le MC-21 doit remplacer les avions tels que le Tupolev Tu-204. Il veut surtout concurrencer les "best-seller" de l'avionneur européen Airbus et de l'américain Boeing, respectivement l'A320 et le 737.

Assemblé avec plus de 30% de pièces détachées étrangères fournis par le français Thales ou l'américain Honeywell, il sera équipé d'un moteur américain Pratt & Whitney. Il est selon son constructeur 6% à 7% plus économe que les version les plus modernes de ses concurrents et doit entamer ses vols d'essai fin 2016 ou début 2017 pour une première livraison fin 2018.

Le directeur général de la Compagnie aéronautique unifiée (OAK, maison mère d'Irkout), Iouri Sliousar, a précisé qu'environ 100 milliards de roubles (1,3 milliard d'euros au taux actuel) avaient été investis dans le nouvel avion, "dont 80% sont des fonds publics sous diverses formes d'aide".

Selon ce responsable, une version de transport sous motorisation russe sera lancée en 2019 en particulier à destination de l'armée ou des services de secours.

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.