08/04/2018 16:39
La Russie a affirmé dimanche 8 avril que le gouvernement syrien n'a pas employé d'armes chimiques lors de ses raids contre les groupes terroristes armés à Douma, dans la Ghouta orientale, contrairement à ce que soupçonnent les États-Unis.

>>Dans un village syrien libéré de l'EI, la joie de retrouver l'école
>>Frappes aériennes sur le fief rebelle de Douma, près de Damas
>>Appeler à un cessez-le-feu durable et au respect de l'intégrité territoriale de la Syrie
 

Une rue de Douma dans la Ghouta orientale, en Syrie.
Photo : Reuters/VNA/CVN


"Nous démentons fermement cette information", a souligné le général Youri Evtouchenko, chef du Centre russe pour la réconciliation en Syrie, selon des propos rapportés par les médias russes.

"Nous sommes prêts, une fois que Douma sera libérée, à envoyer immédiatement des spécialistes russes en défense nucléaire, chimique et biologique pour recueillir les données qui confirmeront que ces assertions sont montées de toutes pièces", a-t-il ajouté.

Les États-Unis ont accusé dimanche 8 avril les forces syriennes d'avoir fait recours à une possible attaque chimique dans la Ghouta orientale.

Le gouvernement syrien a repris ses raids aériens vendredi 6 avril contre cette ville située dans la Ghouta orientale, pour la première fois depuis dix jours, après l'échec de négociations avec un groupe terroriste qui reste encore dans cette zone.

Le gouvernement, a lancé le 18 février une offensive sur la Ghouta orientale, avec l'objectif de reprendre aux groupes terroristes armés les zones qu'ils contrôlaient.  Après des semaines de bombardements intenses, deux groupes criminels ont négocié leur évacuation vers des secteurs du Nord du pays qui étaient sous leur domination, permettant au forces gouvernementales de reprendre 95% de la Ghouta orientale.


APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Les Le livre Histoires du tourisme du Vietnam ("Tourism Stories Viet Nam" en anglais) a été présenté au public le 18 janvier par le ministère vietnamien de la Culture, des Sports et du Tourisme. Cette manifestation s’est inscrite dans le cadre du Forum du tourisme de l'ASEAN 2019 (ATF 2019).