01/03/2019 02:21
Dans la nuit du 28 février au 1er mars, la République populaire démocratique de Corée (RPDC) a invité des journalistes de divers médias à assister à une conférence de presse extraordinaire tenue à l'hôtel Melia, à Hanoï, où la délégation nord-coréenne séjourne durant le 2e Sommet États-Unis - RPDC.
>>Le Sommet États-Unis - RPDC à Hanoï parvient à un progrès significatif
>>Sommet États-Unis - RPDC: désaccord sur la levée des sanctions
>>Le 2e Sommet États-Unis - RPDC: un petit pas sera un succès

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong-ho a présidé une conférence de presse sur le 2e Sommet États-Unis - RPDC, à Hanoï, dans la nuit du 28 février au 1er mars.
Photo: Lâm Khánh/VNA/CVN

Lors d'une conférence de presse qui s'est tenue dans la nuit du 28 février au 1er mars à Hanoï, le ministre nord-coréen des Affaires étrangères, Ri Yong-ho, a déclaré que ce pays avait proposé de mettre fin indéfiniment aux essais nucléaires ou balistiques lors du Sommet entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le dirigeant de la RPDC, Kim Jong-un.
 
Prenant la parole à la conférence de presse à l'hôtel Melia à Hanoï, le chef de la diplomatie nord-coréenne a déclaré que son pays avait fait une "proposition réaliste" concernant la levée des sanctions au Sommet Trump-Kim tenu dans la capitale vietnamienne.

Conférence de presse dans la nuit du 28 février au 1er mars à Hanoï.
Photo: Lâm Khánh/VNA/CVN
 
Il a affirmé que Pyongyang souhaitait la levée de cinq résolutions de l'ONU sur les sanctions, notamment celles liées à la vie des Nord-Coréens. Selon le ministre Ri Yong-ho, Pyongyang souhaite une levée partielle des sanctions qui la visent et pas entière.

Ri Yong-ho a aussi affirmé que la RPDC ne changerait pas sa position, même si les États-Unis souhaitaient promouvoir le dialogue. Le diplomate a également révélé que les États-Unis souhaitaient que la RPDC fasse encore un pas de plus outre la fermeture du complexe nucléaire de Yongbyon.

Plus tôt, le Sommet entre le président américain et le dirigeant nord-coréen s'est terminé sans résultat. Lors d'une conférence de presse tenue à l'issue du 2e Sommet États-Unis - RPDC à Hanoï, dans l'après-midi du 28 février, Donald Trump a parlé d'"un sommet très productif avec Kim Jong-un" mais estimé qu’à ce stade il n’était pas bon de signer quoi que ce soit à Hanoï en raison de désaccords sur la question de la levée des sanctions imposées contre Pyongyang.

Les journalistes attendent la conférence de presse dans la nuit du 28 février au 1er mars à Hanoï.
Photo: Lâm Khánh/VNA/CVN

Le "fossé" entre les Américains et les Nord-Coréens était grand. Il l'est resté à Hanoï. Washington voulait plus de dénucléarisation quand Pyongyang souhaitait la fin des sanctions. 
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le tourisme vietnamien sera présenté en Chine en mai Le programme de présentation du tourisme vietnamien en Chine constitue le point d’orgue des activités la branche touristique dans les temps à venir. Cette information a été donnée par le porte-parole du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Thai Binh, lors d’une conférence de presse périodique de ce ministère tenue le 17 avril à Hanoï.