18/05/2018 20:42
>>Séoul regrette la décision de Pyongyang d'annuler la réunion intercoréenne
>>La RPDC jette le doute sur le sommet avec Trump

La République populaire démocratique de Corée (RPDC) a déclaré jeudi 17 mai que si la Corée du Sud voulait reprendre les discussions avec elle, elle devra arrêter de participer aux manœuvres aériennes conjointes en cours avec les États-Unis et de cesser d'utiliser des transfuges pour attaquer Pyongyang. Les deux pays avaient accepté la tenue d'une réunion de haut niveau pour mercredi 16 mai dans le village frontalier de Panmunjon, mais la RPDC avait annoncé quelques heures auparavant qu'elle annulait sa participation, dénonçant la tenue des manœuvres Max Thunder, qui doivent s'achever le 25 mai. L'agence officielle KCNA a cité Ri Son Gwon, président du Comité pour la réunification pacifique du pays, selon qui ces manœuvres "extrêmement aventureuses" visent à mener "des frappes de précision sur des sites stratégiques majeurs de la RPDC et contrôler son espace aérien". Autant de raisons qui expliquent, selon M. Ri, "la décision résolue" de la RPDC de suspendre sine die sa participation aux pourparlers intercoréens tant que Séoul ne prendra pas de "mesure responsable".

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.