15/04/2018 20:18
Des milliers de Nord-Coréens ont déposé dimanche 15 avril des fleurs au pied d'une statue monumentale du fondateur du régime, Kim Il Sung, pour le 106e anniversaire de sa naissance.

Des étudiants nord-coréens participent à un bal géant pendant les célébrations de l'anniversaire de la naissance de Kim Il Sung, le 15 avril 2018 à Pyongyang.

Photo : AFP/VNA/CVN


Dans un flot ininterrompu, militaires en uniformes bruns, employés en costumes, écoliers et familles se sont succédé sur l'esplanade de la colline de Mansu, dans le centre de Pyongyang, où est érigée la statue du fondateur à côté de celle à l'effigie de son fils et successeur, Kim Jong Il. 

"Les grands camarades Kim Il Sung et Kim Jong Il seront toujours avec nous", clamait une banderole végétale. Tour à tour, de petits groupes se présentaient devant les monuments en bronze en portant une fleur ou un bouquet qu'ils déposaient avant de se rassembler. 

"Inclinons-nous devant les statues", intimait un speaker, donnant ainsi le signal pour les inclinations des civils et les saluts des militaires.

Les Nord-Coréens sont éduqués dès leur plus jeune âge dans le culte des dirigeants de la dynastie des Kim, dont les portraits sont omniprésents en République populaire démocratique de Corée (RPDC).

L'actuel leader Kim Jong Un est le troisième de la lignée dans un pays dont le calendrier est truffé de commémorations relatives à la naissance et à la vie de son père et de son grand-père. 

Ces cérémonies de dévotion contribuent à ancrer la loyauté de la population vis-à-vis d'un des régimes les plus reclus au monde. Le 15 avril, connu sous le nom de "Journée du Soleil", est la fête la plus importante de l'année et peut être marquée, comme cela avait été le cas en 2017, par un défilé militaire.

Des Nords-Coréens s'inclinent devant les statues des dirigeants défunts Kim Il Sung et Kim Jong Il sur la colline de Mansu à Pyongyang, le 15 avril 2018.

Photo : AFP/VNA/CVN

Sommets 

Le lieutenant Ryu Yong Jong, 25 ans, qui est dans l'armée depuis neuf ans, affirme que rendre visite aux statues renforce sa détermination à "réaliser l'unification de notre pays, qui est ce que nos grands leaders désiraient" et à "soutenir le leadership du respecté maréchal Kim Jong Un".

Les Nord-Coréens interrogés en RPDC par des médias étrangers tiennent toujours des propos conformes à la ligne officielle du Parti des travailleurs au pouvoir. 

Plus tard dans la journée, un bal géant avec chorégraphies patriotiques a eu lieu sur la place Kim Il Sung de Pyongyang. Puis un feu d'artifice a illuminé la tour du Juche, la plus haute tour de pierre du monde (170 mètres) qui porte le nom de l'idéologie autocratique sur laquelle est fondé l'État nord-coréen. 

Les autorités ont également organisé samedi 14 avril une grande réunion de hauts responsables du régime pour marquer l'anniversaire de la naissance de Kim Il Sung, qui bien que décédé en 1994 reste le "président éternel" de RPDC. De nombreux dignitaires se sont recueillis à Mangyongdae, lieu de naissance de Kim Il Sung près de Pyongyang, selon l'agence officielle KCNA. 

Après deux années de montée des tensions liée aux programmes nucléaire et balistique de la RPDC, qui sont interdits par la communauté internationale, le climat s'est remarquablement détendu sur la péninsule coréenne depuis le début de l'année.

Des rencontres prévues

Kim Jong Un rencontrera le 27 avril le président sud-coréen Moon Jae-in 
pour ce qui sera le troisième sommet intercoréen depuis la fin de la Guerre de Corée (1950-1953). 

Il devrait rencontrer ensuite, à une date qui reste à déterminer, le président américain Donald Trump.

En attendant, il a reçu samedi 14 avril Song Tao, dirigeant du département international du Comité central du Parti communiste chinois, qui accompagnait une troupe d'artistes participant au festival du printemps marquant également la naissance en 1912 de Kim Il Sung. 

Cette visite intervient quelques semaines après les débuts diplomatiques du dirigeant nord-coréen. Alors qu'il n'avait effectué aucune visite officielle à l'étranger depuis son arrivée au pouvoir fin 2011, il est allé à Pékin où il a rencontré le président chinois Xi Jinping.

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.