03/06/2019 16:50
La République populaire démocratique de Corée (RPDC) a tiré le même type de missiles à courte portée lors de ses deux derniers essais le mois dernier, a récemment affirmé le ministre sud-coréen de la Défense, Jeong Kyeong-doo.

>>RPDC: les États-Unis et la Russie "partagent les mêmes objectifs"
>>Les tirs de projectiles du 4 mai étaient de "routine", selon la RPDC

Tirs des projectiles de la RPDC, le 9 mai. Photo: AFP/VNA/CVN


C'est la première fois que Séoul décrit ce que la RPDC a tiré le 4 mai. Elle avait utilisé l'expression "un nouveau type d'armes à guidage tactique", tout en refusant de confirmer s'il s'agissait ou non de missiles.

"Nous estimons que les missiles tirés par la RPDC les 4 et 9 mai comme étant du même type, bien qu’il existe certaines différences", a déclaré Kyeong-doo lors d'un point de presse en marge de sa participation au Dialogue de Shangri-La dans la cité-État de Singapour.

Il a cependant souligné qu’une analyse plus approfondie est nécessaire pour vérifier si les missiles à courte portée tirés par Pyongyang étaient balistiques ou non. Des experts ont déclaré que la RPDC semblait avoir testé à deux reprises une version des missiles balistiques sol-sol et à courte portée russes Iskander en ajustant leur portée.

Ces lancements de missiles constituaient les premiers essais d'armes majeurs réalisés par la RPDC depuis novembre 2017, lorsque Kim Jong-un avait déclaré un moratoire sur les essais nucléaires et balistiques.

L'Iskander est connu pour être capable de modifier sa trajectoire de vol ce qui en fait un moyen tactique très efficace pour les militaires, ont déclaré des experts, ajoutant qu'ils pouvaient parcourir jusqu'à 500 km ce qui met toute la péninsule Coréenne à portée de tir.


APS/VNA/CVN
 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ancien village des pêcheurs, un musée impressionnant De nombreux objets, équipements et outils servant à produire le nuoc mam (saumure de poisson) et différents vestiges sur la vie des pêcheurs ainsi que sur la culture des habitants locaux sont immortalisés à l’Ancien village des pêcheurs de la ville côtière de Phan Thiên, province de Binh Thuân (Centre).