11/02/2014 21:20
La rougeole risque de s’étendre progressivement et a tendance à évoluer d’une manière complexe, frappant notamment les enfants de moins de 5 ans. L’extension de cette maladie infantile risque d’entraîner une éventuelle épidémie.


Vacciner un enfant contre la rougeole. Photo : Duong Ngoc/VNA/CVN


Selon le rapport de l’Institut national d’hygiène et d’épidémiologie et de l’Institut Pasteur de Hô Chi Minh-Ville, le pays a enregistré 621 cas de malades touchés par la fièvre, accompagnée d’éruptions cutanées et d'autres syndromes typiques de la rougeole, sur la période du 1er janvier au 5 février 2014. Les enfants de moins de 5 ans sont les plus touchés. Ces patients sont souvent originaires de Hanoi et de certaines  provinces montagneuses du Nord comme Lào Cai, Son La, Yên Bái, ainsi que de Hô Chi Minh-Ville.

Parmi eux, 203 cas de rougeole ont été confirmés, dont deux mortels à Yên Bái et à Hanoi.


D’après le Pr-Dr Nguyên Trân Hiên, directeur de l’Institut central d’hygiène et d’épidémiologie, la rougeole sévit de manière importante depuis le début de l’année, surtout durant la période du Têt traditionnel. "La rougeole a commencé à ré-apparaître fin 2013 après trois ans d’absence à Hanoi", reconnaît Nguyên Nhât Cam, directeur du Centre de médecine préventive de Hanoi.

L’épidémie fait tâche d’huile

Le constat est le même à Hô Chi Minh-Ville qui dénombre 120 cas frappés par la rougeole depuis novembre 2013. La morbidité de cette maladie n’a cessé d’augmenter. 

Selon le Centre de médecine préventive de Hô Chi Minh-Ville, 90% des malades sont les moins de 3 ans. La rougeole a tendance à évoluer d’une manière complexe. Les arrondissements 6, 8, 10, 11, 12, Tân Bình, Tân Phú, Bình Tân, ainsi que les districts de Hóc Môn, Cu Chi et Bình Chánh sont les plus frappés par cette maladie transmissible viralement (10 cas au moins pour chacune des localités citées). La transition hiver-printemps pourrait donner naissance à une pandémie dans les crèches et les écoles maternelles, à cause du froid et de l’humidité.

Soins du patient touché par la rougeole. Photo : Huu Oai/VNA/CVN


Selon M. Hiên, les conditions climatiques de cette période sont propices au développement de la rougeole. À cela vient s’ajouter l’augmentation des contacts et des déplacements pendant les jours du Têt traditionnel du Cheval, ce qui constitue les causes majeures de la contagion de la maladie sur une grande échelle. De plus, l’absence de vaccination contre la rougeole chez les enfants (la 1re vaccination à l’âge de 9 mois et un rappel à 18 mois) et la naissance d’un nourrisson dont la mère n’est pas immunisée contribuent à aggraver l’extension de la pandémie.

Mesures préventives draconiennes

Face à cette réalité, le Département de médecine préventive du ministère de la Santé a adressé samedi 8 février une circulaire d’urgence aux directeurs des Services de la santé au niveau municipal et provincial sur l’intensification des mesures de prévention et de lutte contre la rougeole. L’évolution de l’épidémie devra être contrôlée en menant régulièrement des inspections et en traitant les foyers épidémiques de leurs localités. Il faut également renforcer la sensibilisation du public sur les mesures de prévention et de lutte contre la maladie, ainsi que sur l’importance de la vaccination. D'après Nguyên Trân Hiên, l’immunisation contre la rougeole est considérée comme la mesure la plus efficace pour endiguer cette pandémie.

Les enfants malades, qui souffriraient d’une sous-alimentation ou bien d’autres complications (bronchite, poumonite, diarrhée, inflammations de la cornée…), doivent impérativement être alimentés en vitamines, en oligoéléments nutritifs et se faire hospitaliser.

"Selon les prévisions, à partir du  mois d'octobre 2014, avec l’aide de GAVI Alliance (Alliance globale pour les vaccins et l’immunisation), un projet national de vaccination élargie sera déployé avec une campagne de vaccination contre la rougeole-rubella pour tous les enfants vietnamiens âgés d'un à 14 ans. L’objectif est d’éradiquer la rougeole dans l’avenir", informe Nguyên Trân Hiên.

Lê Hà/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.