27/07/2017 05:21
Après la guerre contre les Américains (1954-1975), Lê Viêt Hung, domicilié dans la province de Hà Tinh (Centre), s’est retrouvé meurtri et pauvre comme Job. Ne capitulant pas devant le destin, il a créé sa ferme et est devenu multimilliardaire (en dôngs) en quelques années.
>>Plus de 40 œuvres littéraires sur les personnes méritantes honorées
>>Activités de reconnaissance des personnes méritantes à Son La

Lê Viêt Hung, un agriculteur exemplaire. Photo : CTV/CVN

Renommé comme l’un des blessés de guerre les plus dynamiques de la commune de Ky Lâm, district de Ky Anh, province de Hà Tinh, Lê Viêt Hung est respecté pour son énergie, qui lui a permis de faire fortune à travers le système agricole VAC, et ce malgré une santé précaire.

VAC est l’acronyme de trois mots vietnamiens : vuon (jardin), ao (étang) et chuông (porcherie). Dans un sens plus large, le système VAC est un système de gestion de l’exploitation où maraîchage, pisciculture et élevage sont intégrés. 

Lê Viêt Hung et son épouse possèdent une ferme de 12 ha, où ils élèvent 1.200 porcs, des milliers de volailles ainsi que des sangliers. Des étangs de pisciculture, des cultures de légumes, de plantes sylvicoles et d’arbres fruitiers équipées d’un système d’arrosage automatique complètent l’ensemble. L’éleveur gagne chaque année autour d’un milliard de dôngs, dont la moitié provient de la vente des porcs.

Des milliardaires partis de rien

Un coin de la ferme de M. Hung. Photo : CTV/CVN

Après la réunification nationale en 1975, Lê Viêt Hung est rentré en 1976 dans sa province natale de Hà Tinh. Meurtri physiquement certes, mais bien déterminé à «prendre le taureau par les cornes» pour s’en sortir. À l’époque, en effet, il était très pauvre. Une pauvreté qui s’est accentuée après son mariage. Le couple a alors décidé de déménager au Sud pour trouver des opportunités. Là, M. Hung et sa femme ont travaillé comme ouvriers agricoles, ce qui leur a permis d’acquérir de nombreuses compétences dans l’élevage et la culture. En 2001, ils sont revenus à Hà Tinh, bien décidés à monter leur affaire.

«Après avoir étudié le foncier de notre commune, nous avons sollicité des autorités locales le droit d’occuper un terrain de 12 ha près du barrage de Cây Rê», a-t-il partagé.

«Au début, tout le monde pensait que nous étions fous. Ce terrain pierreux est en fait difficile à travailler», a-t-il poursuivi. Loin d’être découragés, Hung et sa femme ont retroussé leurs manches. «On a d’abord bâti un abri et on s’y est installé. Puis on a tout fait, du débroussaillage au nivelage du sol en passant par le concassage des pierres», a confié son épouse.

En 2013, à l’aide des connaissances et expériences acquises et du soutien des autorités locales, Lê Viêt Hung a créé deux porcheries répondant aux critères en termes de superficie, de lumière, de température et de traitement des déchets.

Aider les autres à changer de vie

La ferme abrite 1.200 porcs. Photo : CTV/CVN

M. Hung cherche à transmettre son savoir-faire à d’autres paysans pour qu’ils puissent, eux aussi, améliorer leurs conditions de vie, voire faire fortune comme lui. Il a aussi embauché plusieurs ouvriers, rémunérés 5 millions de dôngs par mois.

Autrefois, sa commune et celles des alentours n’avaient aucun abattoir. L’abattage du bétail devait se faire dans les maisons ou les marchés, dans des conditions d’hygiène précaires. Conscient du problème, M. Hung a dépensé 1,5 milliard de dôngs pour bâtir en 2014 un abattoir au service de cinq communes du district de Ky Anh. «Lê Viêt Hung est un exemple en termes de protection de l’environnement. C’est aussi un exemple pour tous ceux qui, partis de rien, souhaitent faire fortune», a déclaré Pham Thai Hoa, président du Comité populaire de la commune de Ky Lâm.

Grâce à ses efforts et contributions, Lê Viêt Hung a été reconnu par l’État «Agriculteur exemplaire». 

Mai Quynh/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Bientôt la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature se déroulera du 21 au 23 novembre dans le centre de la culture et des arts du Vietnam (N°2, rue Hoa Lu) à Hanoï.