06/07/2018 15:53
>>Réunion des États membres de l'accord nucléaire iranien à Vienne
>>Accord nucléaire: visite "capitale" du président iranien en Europe

Le conseiller d'État et ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a exprimé jeudi 5 juillet l'espoir que la réunion des ministres des Affaires étrangères sur le dossier nucléaire iranien envoie un signal clair de solidarité pour maintenir et mettre en application l'accord de Vienne. M. Wang a émis ces remarques lors d'une conférence de presse conjointe avec la ministre autrichienne des Affaires étrangères, Karin Kneissl, à Vienne, capitale autrichienne. La réunion qui a lieu vendredi 6 juillet à Vienne avec la participation des ministres des Affaires étrangères de France, d'Allemagne, de Russie, du Royaume-Uni, d'Iran et de Chine sera la première réunion ministérielle tenue par les parties restant dans le cadre du Plan d'action global commun (PAGC) après le retrait des États-Unis de cet accord. Il a souligné que toutes les parties signataires du PAGC, un accord multilatéral international approuvé par le Conseil de sécurité de l'ONU, avaient l'obligation de le respecter et de l'appliquer. L'échec du maintien et de l'application de l'accord affecterait non seulement la question nucléaire iranienne, mais nuirait également sévèrement au fonctionnement du régime de non prolifération et à la situation au Moyen-Orient, a-t-il noté. Qualifiant la prochaine réunion de "très opportune" et "nécessaire", M. Wang a indiqué que la Chine entendait travailler avec la partie européenne pour continuer à déployer des efforts ininterrompus vers le maintien et l'application du PAGC.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Miêu Nôi, un haut lieu du tourisme spirituel Construit il y a près de 300 ans, Miêu Nôi constitue un héritage religieux et historique de Hô Chi Minh-Ville. Il s’agit d’un temple émergent situé au milieu de la rivière Vàm Thuât.