20/09/2021 10:38
De nombreuses entreprises à capitaux étrangers ont tendance à faire venir leurs propres travailleurs au Vietnam pour travailler, en particulier pour des postes de direction, en raison des exigences élevées en matière de qualifications, d'expertise et de compétences, en particulier les différences de langue et de culture.
>>Le Vietnam s'attend à un rebond des fusions-acquisitions
>>Promouvoir l'égalité des sexes au travail et développer les droits économiques des femmes
>>Plus de 93.700 travailleurs étrangers au Vietnam



Les statistiques du ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales (MoLISA) ont montré qu'au début du mois d'avril, 101.550 travailleurs étrangers travaillaient au Vietnam, dont près de 12% occupaient des postes de direction, plus de 8% étaient des directeurs généraux et 58% étaient des experts. La plupart des postes qui manquaient aux entreprises sont des gestionnaires et des experts pour des projets clés.

Lors d'un dialogue avec plus de 200 entreprises organisé par le Service municipal du travail, des invalides et des affaires sociales en avril, les entreprises ont exprimé leur inquiétude quant à l'exigence d'une expérience de travail à l'étranger pour les travailleurs étrangers.

Le 29 avril, la communauté des entreprises étrangères au Vietnam a envoyé un document concernant les difficultés liées aux travailleurs étrangers au bureau du gouvernement, au MoLISA, au ministère de la Justice et au ministère du Plan et de l'Investissement.

Plus tard le 9 septembre, le gouvernement a publié la résolution 105 guidant la mise en œuvre de mesures de soutien aux entreprises, aux coopératives et aux ménages d'affaires dans le cadre de la pandémie de COVID-19, y compris l'assouplissement de plusieurs réglementations et conditions sur l'octroi, la prolongation et la confirmation des permis de travail pour les travailleurs étrangers au Vietnam, ce qui est considéré comme une solution pratique.

Selon Deloitte Vietnam, la résolution ci-dessus est considérée comme un message fort du gouvernement vietnamien pour se préparer à ramener bientôt l'économie à la normale. La nouvelle résolution comprend des réglementations plus ouvertes sur l'expérience professionnelle, les permis de travail et les passeports des travailleurs étrangers.

Deloitte Vietnam a estimé que l'assouplissement des réglementations et des conditions sera très bien accueilli par la communauté des affaires et éliminera les difficultés rencontrées par les entreprises.

Lê Quang Trung, ancien directeur adjoint du Département de l'emploi du MoLISA, a déclaré qu'il fallait maintenant accélérer l'application des technologies de l'information dans l'octroi des licences, permettant ainsi aux entreprises employant des travailleurs et des experts étrangers d'effectuer des procédures en ligne. De plus, les entreprises doivent également étudier en profondeur les réglementations concernant les étrangers travaillant au Vietnam afin de se préparer adéquatement.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Lancement du circuit touristique à pied La cérémonie de lancement du circuit à pied "L'architecture française au cœur de Hanoï" et de l'application de présentation automatique (App Audio Guide) a eu lieu dans la matinée du 23 octobre au Musée national d'histoire du Vietnam.